Cinema

Cinéma : Lovely Bones, de Peter Jackson

28 janvier 2010 | PAR Yaël Hirsch

Le réalisateur du « Seigneur des anneaux » applique ses images oniriques à l’intime. Inspiré d’un roman d’Alice Sebold (« La nostalgie de l’ange », voir notre critique), « Lovely Bones » est l’histoire d’une jeune-fille assassinée par un serial killer et qui raconte son histoire depuis les limbes où son attachement aux siens la retiennent encore. Un mélo en technicolor.

Susie Salmon (la jeune actrice superstar Saoirse Ronan)mène une vie d’adolescente accomplie au sein du cocon familial : école, sport, premiers baisers et dîners en famille se succèdent sans drame. Et tout d’autant mieux que ses deux parents (Mark Wahlberg, égal à lui-même et Rachel Weisz, d’une maigreur fantomatique). Mais le nouveau voisin des Salmon (Stanley Tucci, parfait en pervers) cache une nature monstrueuse derrière ses grosses lunettes et son air de Monsieur tout le monde. Il entraîne Susie dans une cave magique qu’il a construite dans un champ de maïs et l’assassine. Après s a mort, Susie se retrouve dans les limbes, et ne peut se décider à aller au ciel tant qu’elle n’a pas aidé sa famille à comprendre ce qui s’est passé et à arrêter le tueur en série.

Produit entre autres par Spielberg et tiré d’un roman mega best-seller, « Lovely Bones » joue la carte de l’originalité graphique. La manière dont Peter Jackson imagine les paysages d’après la mort et la faculté d’une âme à s’y mouvoir mérite une révérence. Pour le reste, à part l’apparition toujours tonitruante de Susan Sarandon en grand-mère glamour qui n’ a pas quitté son brushing sixties, le film est un mélo qui suit toutes les règles du genre : réflexions sur le vol d’une vie d’enfant, tragédie d’une famille brisée, quelques flics pas si incompétents que cela, un père en quête de vengeance, la vie qui continue à travers le devenir femme de la petite sœur, et un méchant qui calcule, campé derrière son aspect commun. A voir, pour les images.

http://toutelaculture.com/wp-content/uploads/2010/01/lovely-bones-film.png

« Lovely Bones » (titre original : « The lovely bone »), de Peter Jackson, avec Mark Wahlberg, Rachel Weisz, Susan Sarandon, Stanley Tucci, Michael Imperioli, Saoirse Ronan, d’après le roman d’Alice Sebold, « La nostalgie de l’ange », Paramount, 2h08, sortie le 10 février 2010.

À gagner : 5 exemplaires de l’édition spéciale de The Blackening (2 CD + 1 DVD), dernier album en date de Machine Head
Freud dans le domaine public
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

One thought on “Cinéma : Lovely Bones, de Peter Jackson”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *