Livres

Freud dans le domaine public

28 janvier 2010 | PAR Ariane Lecointre

Depuis le 1° janvier 2010, les ouvrages du philosophe Sigmund Freud sont tombés dans le domaine public, l’occasion pour les éditeurs de proposer leurs propres traductions.

freud-sLes livres deviennent systématiquement publics 70 ans après le décès de leur auteur. C’est au tour de Freud, mort à Londres en 1939, d’être publié à tours de bras par des éditeurs divers et variés.
Les éditions PUF (Presses Universitaires de France) avaient publié en 1988 les Œuvres Complètes de Freud/Psychanalyse sous la direction de Jean Laplanche. Cette traduction a été très controversée, car le vocabulaire freudien spécifique était respecté, en dépit de la langue française. Le résultat était un ouvrage ténu, et les mots allemands francisés, comme « désirance », difficiles à comprendre. Le penseur lui-même considérait la psychanalyse comme intraduisible, le vocabulaire étant très spécifique.
Jusqu’à maintenant, l’Association internationale de la psychanalyse (IPA) choisissait les traducteurs de Freud. Puf, Payot et Gallimard étaient les éditeurs attitrés de Freud, une domination a donc pris fin.
Une folie s’est emparée des rayons « Psychanalyse » des librairies : Le Seuil lance plusieurs traductions inédites (dont L’interprétation du rêve), Flammarion annonce une quinzaine de titres dans sa collection « Champs » pour le mois de mai.
Les différences de traductions apparaissent dans les titres mêmes des ouvrages. Par exemple  la polémique sur la traduction en français du titre Unbehagen in der Kultur s’est trouvée réactivée. Le Seuil propose un nouveaux Malaise dans la civilisation tandis que  Flammarion publie l’essai sous le titre Malaise dans la culture.

Les nouveaux traducteurs sont Dominique Tassel et Bernard Lortholary pour Le Seuil et Dorian Astor chez Garnier-Flammarion.
Une occasion de redécouvrir le complexe d’Œdipe, le ça, le moi et le surmoi ou encore la sexualité infantile.

Cinéma : Lovely Bones, de Peter Jackson
« Sons d’hiver », le festival de la création musicale
Ariane Lecointre

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *