Cinema
Captifs : rencontre avec la comédienne Zoé Félix et le réalisateur Yann Gozlan

Captifs : rencontre avec la comédienne Zoé Félix et le réalisateur Yann Gozlan

03 octobre 2010 | PAR Geraldine Pioud

À l’occasion de la sortie de « Captifs » ce mercredi 6 octobre, nous avons eu la chance de rencontrer la comédienne principale, Zoé Félix, ainsi que le réalisateur Yann Gozlan. Pour découvrir ce film, vous pouvez aussi participer à notre jeu concours!

Pouvez-vous nous parler de vos influences cinématographiques?

Yann Gozlan : J’aime énormément Roman Polanski, même si cela n’est pas original de dire que l’on se réfère à ce réalisateur! Après pour Captifs il n’y a pas de références directes, je n’ai pas cette prétention là. C’est plus une influence cinéphilique, car j’ai été marqué par ses films lorsque j’étais adolescent.

Zoé Félix : Moi je suis moins sur le scénario. Ce qui m’intéresse c’est plus la rencontre avec la personne qui va me diriger. Avec Olivier Dahan par exemple c’était une vraie rencontre. J’aime que le réalisateur m’emmène dans son univers, après je peux tout donner. Pour Captifs au début je trouvais ça violent, plein d’hémoglobines (alors que le résultat final n’est pas comme ça), je ne savais pas trop ce que j’allais faire là-dedans. Et en fait c’est lorsque j’ai rencontré Yann et qu’il m’a expliqué ce qu’il voulait faire que j’ai dit oui.

Yann Gozlan : La psychologie des personnages est simple dans le film. Le personnage de Zoé est assez rentre-dedans. Elle évolue pendant la période de captivité.

Zoé Félix : Elle ne veut pas séduire, elle ne minaude pas. Et c’est cohérent parce que cela n’aurait rien eu à faire dans l’histoire. Je suis contente que le rôle principal soit féminin : elle a un mélange de force et de fragilité. C’est un personnage fort et intéressant.

Zoé, physiquement vous avez eu un entraînement particulier?

Zoé Félix : Je dois rendre hommage aux maquilleuses. Elles ont fait un travail formidable. Du coup on rentre tout de suite dans le rôle. Je me suis quand même abstenue de manger trop gras, de veiller à ne pas avoir de bourrelets! Mais cette préparation physique a surtout été psychologique.

Yann, qu’est-ce qui vous a orienté vers Zoé?

Yann Gozlan : J’ai vu Déjà mort (NDLR : film d’Olivier Dahan, 1997) il y a quelques années. Dedans Zoé est superbe, éblouissante. Elle a des scènes très compliquées. J’ai été impressionné par sa justesse, elle était naturelle. Il y avait aussi quelque chose de très physique chez elle. J’avais envie de la filmer. C’est la chose la plus importante. Captifs pour moi c’est un documentaire sur Zoé! J’aime les moments où je filme son visage, ce sont des choses simples qui me plaisent.

Zoé Félix : Je ne renie pas ce que j’ai fait avant, c’est comme ça que j’ai rencontré le succès. Mais je suis contente d’avoir eu un rôle central comme celui-là.

Yann, la première scène où l’on comprend vraiment ce qu’il se passe est très violente.

Yann Gozlan : Oui, mais je voulais surtout rester dans les yeux du personnage de Zoé. C’est à travers son regard qu’on voit les choses. Dans la suite de la scène on la voit aussi regarder par le vasistas et elle a la confirmation de ce qu’il se passe. Mais cela n’est pas de la violence gratuite, cela permet de comprendre les motivations des ravisseurs.

Captifs, de Yann Gozlan, avec Zoé Félix, Eric Savin, Arié Elmaleh, Ivan Franek
France, 1h24, Thriller/Épouvante-Horreur
En salles le 6 octobre 2010

Infos pratiques

Entretien avec Hawksley Workman, épisode 4 : No Beginning No End
Le Jacquard…vraiment ringard ?
Geraldine Pioud

One thought on “Captifs : rencontre avec la comédienne Zoé Félix et le réalisateur Yann Gozlan”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *