Cinema
Cannes 2022 : La Semaine de la Critique annonce sa programmation

Cannes 2022 : La Semaine de la Critique annonce sa programmation

21 avril 2022 | PAR Yaël Hirsch

La sélection de la 61e Semaine de la Critique qui aura lieu du 18 au 26 mai 2022 a été révélée. C’est la première d’Ava Cahen, 35 ans, qui succède à Charles Tesson en tant que Déléguée Générale de la Semaine de la Critique. En tout 7 longs et 11 courts métrages sont en lice, avec des séances spéciales dont le premier long métrage de Jesse Einsenberg, When You Finish Saving the World, en ouverture. 

Longs-métrages en compétition et hors compétition

La sélection cachée derrière l’affiche tirée de Sous de Ciel d’Alice, présenté l’an dernier, a donc été révélée pour le 61e Semaine de la Critique. Du côté des longs, l’écossaise Charlotte Wells est retenue avec Aftersun, la Franco-portugaise Cristèle Alves Meira avec Alma Viva, le Finlandais Mikko Myllylahti, remarqué comme co-scénariste de Olli Mäki qui a gagné Un Certain Regard en 2016, pour The Woodcutter Story, le colombien Andrès Ramirez Pulido pour La Jauria, l’Iranien Ali Behrad pour Tasavor, le Français Simon Rieth pour Nos cérémonies et la Française Emmanuelle Nicot avec Dalva (prix d’aide à la création de la Fondation Gan 2021) sont en compétition.

Hors compétition, l’on verra également le deuxième long métrage du français (et prix Marcel Duchamp) Clément Cogitore, Goutte d’Or, et Tout le monde aime Jeanne de la française Céline Devaux. Et le film de clôture sera coréen : Da-eum-so-hee, de Jung July.

Les courts-métrages

Du côté des courts, il y a 11 films en compétition : Canker, de Lin Tu, Les créatures qui fondent au soleil, de Diego Cespedes, Cuerdas, d’Estibaliz Urresola Solaguren, Regarde moi, de Shuli Huang, Ice Merchants, de Joao Gonzalez, It’s Nice in Here, de Robert-Jonathan Koeyers, I Didn’t Make It To Love Her, d’Anna Fernandez De Paco, Raie Manta, d’Anton Bialas, et Swan dans le centre, d’Iris Chassaigne. Hors compétition l’on pourra voir : Amo, d’Emmanuel Gras, Hideous de Yann Gonzalez et Scale de Joseph Pierce.

Le jury

C’est la réalisatrice de Challat de Tunis, de L’homme qui a vendu sa peau et de la Belle et la meute Kaouther Ben Hania qui remettra le Grand Prix de la Semaine de la Critique et le Prix French Touch du jury à l’un des longs métrages en compétition, le Prix Fondation Louis Roederer de la Révélation au ou à la meilleur.e comédien.ne et le Prix Découverte Leitz Ciné du court métrage. A ses côtés, les jurés seront : la réalisatrice et comédienne Ariane Labed, le réalisateur de Women at war, Benedikt Erlingsson (voir notre interview), le chef opérateur Benoît Debie et le journaliste-délégué général du festival de Busan en Corée du Sud, Huh Moon Yung.

visuel (c) affiche 

« Je m’en vais mais l’Etat demeure », Hugues Duchêne pris à son propre jeu
Agenda des vernissages de la semaine du 21 avril
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture