Cinema
BD : décès du dessinateur et scénariste Jean Giraud, alias Moebius

BD : décès du dessinateur et scénariste Jean Giraud, alias Moebius

10 mars 2012 | PAR Vincent Brunelin

C’est un monument, une légende, un monstre sacré de la bande dessinée qui nous a quitté ce samedi : Jean Giraud, plus connu sous le pseudonyme de Mœbius, s’est éteint à 73 ans des suites d’une longue maladie.

Jean Henri Gaston Giraud (de son vrai nom) fait ses premières armes dans la mode et la publicité avant de se consacrer pleinement à la bande dessinée en collaborant à des revues illustrées comme Fripounet et Marisette. C’est en 1963 qu’il rentre chez Pilote, et avec le scénariste Jean-Michel Charlier, il donne ainsi naissance aux aventures du célèbre lieutenant Blueberry, dont il signe les planches sous le pseudo de Gir.

Parallèlement, il s’oriente vers un univers plus personnel mêlant science-fiction et onirisme, et crée à cette occasion son double Moebius (du nom d’un mathématicien allemand) qui l’accompagnera tout au long de sa carrière. Avec cet alter-ego, il travaille pour Hara-Kiri et L’Écho des savanes, puis participe en 1975 à la fondation du magazine Métal Hurlant et de la maison d’édition Les Humanoïdes Associés, où il affirme un style plus underground. Il y publie notamment la série Arzach et collabore avec Alejandro Jodorowsky pour la saga L’Incal.

Malgré plusieurs projets inachevés de films (dont une adaptation du Dune de Frank Herbert, toujours avec Jodorowsky) et ses regrets de n’être jamais passé à la réalisation, il aura aussi grandement œuvré pour le cinéma en travaillant entre autres sur le premier Alien, le film d’animation de René Laloux Les Maîtres du temps, Tron, Willow, ou encore Le Cinquième Élément.

Internationalement admiré, du milieu des comics américains à celui des mangas japonais, père spirituel de bon nombre de dessinateurs, celui qui contribua à faire de la bande dessinée bien plus qu’un art mineur s’était vu consacrer une magnifique rétrospective à la Fondation Cartier il y a à peine plus d’un an, signe de la reconnaissance (certes tardive) de ses compatriotes. Adieu l’artiste !

Visuel : affiche de l’exposition Moebius à la Fondation Cartier (Automne 2010, notre critique).

 

Les sorties du weekend du 8 Mars
Rayahzone, entre danse contemporaine et musique soufie
Vincent Brunelin

2 thoughts on “BD : décès du dessinateur et scénariste Jean Giraud, alias Moebius”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *