A l'affiche
« Rouge » de Farid Bentoumi : un film écologique porté par Zita Hanrot

« Rouge » de Farid Bentoumi : un film écologique porté par Zita Hanrot

15 août 2021 | PAR Alice Martinot-Lagarde

Labellisé par le festival de Cannes 2020, Rouge de Farid Bentoumi nous plonge dans la quête d’une jeune infirmière à dévoiler les ravages d’une usine chimique au détriment de sa famille qui y travaille avec ferveur, un Dark Waters à la française porté par la géniale Zita Hanrot.  

Nour, jeune infirmière, vient d’être embauchée par son père dans l’usine chimique où celui-ci travaille depuis bientôt trente ans. Chargée de suivre la santé des ouvriers, elle découvre vite que nombre d’entre eux sont dans des situations critiques sans en avoir conscience et que beaucoup de mesures de sûreté ne sont pas respectées. Alors que patrons et syndicats se battent pour maintenir les emplois, Nour comprend que les rejets de l’usine sont extrêmement dangereux et polluants. Aidée d’une journaliste, elle va devoir s’opposer à sa famille pour faire éclater la vérité.  

Pour son deuxième long-métrage, Farid Bentoumi choisit une incarnation forte autour de Zita Hanrot et de Sami Bouajila pour porter ce sujet controversé et illustrer les perspectives qui s’y affrontent. Le film est une histoire de famille, autant celle de Nour que celle de l’usine où certains ont travaillé toute leur vie. On y voit la solidarité et l’attachement de chacun, au-delà de la nécessité d’un emploi alimentaire. Mais Nour fait son métier par conviction et ne va ainsi pas hésiter à chambouler cet équilibre finalement plein de secrets.

Mené par Zita Hanrot dans un jeu incisif et intense, Rouge était prometteur pour ses personnages mais manque finalement de substance autour des figures principales. Le film parvient toutefois à montrer avec justesse les difficultés à faire évoluer les manières de produire et à transformer les industries pour que celles-ci soient plus respectueuses de l’environnement et de la santé, soulignant la difficulté de remettre en cause des centaines d’emplois déjà précaires. 

 

 

Rouge de Farid Bentoumi, avec Zita Hanrot, Sami Bouajila, Céline Sallette. France, Belgique. 1h28. En salles le 11 août 2021. 

 

Visuel © Les films VELVET – Les films du FLEUVE

Deux moments forts de musique de chambre au Festival de Musique de Menton
Les Rencontres Musicales de Vézelay retrouvent leur public : questions à François Delagoutte, directeur artistique
Alice Martinot-Lagarde

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture