A l'affiche

« Little Monsters » de Abe Forsythe : des zombies à la ferme !

« Little Monsters » de Abe Forsythe : des zombies à la ferme !

12 octobre 2019 | PAR Simon Théodore

Après avoir gagné plusieurs prix avec sa comédie Down Under (2016), le réalisateur australien Abe Forsythe dévoile, en cette fin d’année, son nouveau projet Little Monsters. En manque d’idée pour la soirée d’Halloween, cette comédie zombie vous fera passer un agréable moment en famille ou entre amis.

Dave, 35 ans, musicien immature de rock et de death metal, mène une vie de raté. Largué par sa copine, il semble être bloqué à l’adolescence. Alors qu’il n’aime pas les enfants, il se voit, du jour au lendemain, embarquer comme accompagnateur pour emmener son neveu de cinq ans lors d’une sortie de classe à la ferme. Malgré sa volonté de séduire la maîtresse, sa journée vire précipitamment au cauchemar lorsque le lieu est envahi par des zombies…

Inspiré par son expérience de père en sortie scolaire, Abe Forsythe propose un scénario original pour un film coloré. Chaque personnage semble d’ailleurs avoir sa couleur attitrée. Le bleu pour la tenue vestimentaires des enfants, le jaune pour la maîtresse Miss Caroline interprétée par Lupita Nyong’o (Us, Black Panther), le noir pour le rockeur attardé joué par Alexander England (Alien : Covenant, Down Under) et le vert pour l’animateur de spectacle pour enfants, trouillard et lâche, Teddy McGiggle (Josh Gad). À cette fresque, il faut évidemment ajouter le rouge des quelques effusions de sang et scènes « gores » fidèles à ce genre cinématographique.

Loin de la violence horrifique des films de Romero, Litlle Monsters s’avère être léger et rythmé. Certains gags dont sont victimes les enfants sont efficaces et prêtent aux rires. Les situations cocasses dans lesquelles se retrouvent notamment le neveu du héros, fan de Dark Vador, sont parfois hilarantes et force est d’avouer que le personnage de Teddy McGiggle est réussi ! Cependant, le film pêche par cet aspect « trop familial » et n’atteint pas le raffinement britannique d’un Shaun of the Dead ou l’efficacité du loufoque Bienvenue à Zombieland. Aussi, on regrettera que le thème de la transformation d’enfants en zombies soit encore évité alors que ce long métrage aurait été parfait pour s’y essayer…Cependant, l’univers « zombiesque » ne semble être qu’un prétexte pour mettre en scène l’innocence de cette classe dans cette atmosphère de fin du monde. L’apparition de ces damnés n’est d’ailleurs que faussement et brièvement évoqué et le réalisateur préfère s’intéresser à l’importance du rôle de cette institutrice dans la gestion de cette situation de crise.

En somme, sans révolutionner le genre, Little Monsters s’avère être agréable à regarder et apporte, à sa manière, de nouveaux éléments à cette tradition grandissante de la comédie zombie. Si vous connaissez le désormais classique d’Edgar Wright sur le bout des doigts, ce film apparaît comme une belle alternative pour la soirée du 31 octobre.

Little Monsters de Abe Forsythe. Avec Lupita Nyong’o, Alexander England et Josh Gad. Comédie. Durée : 1h34. Sortie le 18 octobre.

Visuel : affiche du film.

Elton John, l’histoire illustrée de l’homme-fusée, par Chris Roberts
Week-end de départ pour le Festival Lumière 2019
Simon Théodore

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *