A l'affiche
Les sorties ciné de la semaine du 7 décembre

Les sorties ciné de la semaine du 7 décembre

07 décembre 2016 | PAR Ophelie Masson

Un vent de bonne humeur et d’espoir souffle sur la programmation ciné de cette semaine. De quoi nous redonner le sourire et souvent de nous rappeler que les meilleurs moments sont ceux que l’on garde. 

Demain Tout Commence – Hugo Gélin

Samuel vit sa vie sans attaches ni responsabilités, au bord de la mer sous le soleil du sud de la France, près des gens qu’il aime et avec qui il travaille sans trop se fatiguer. Jusqu’à ce qu’une de ses anciennes conquêtes lui laisse sur les bras un bébé de quelques mois, Gloria : sa fille ! Incapable de s’occuper d’un bébé et bien décidé à rendre l’enfant à sa mère, Samuel se précipite à Londres pour tenter de la retrouver, sans succès. 8 ans plus tard, alors que Samuel et Gloria ont fait leur vie à Londres et sont devenus inséparables, la mère de Gloria revient dans leur vie pour récupérer sa fille…
Comédie dramatique d’Hugo Gélin avec Omar Sy, Clémence Poésy, Gloria Colston, Antoine Bertrand, Clémentine Célarié, Ashley Walters

Papa ou Maman 2 – Martin Bourboulon

Deux ans ont passé. Après avoir raté leur séparation, les Leroy semblent parfaitement réussir leur divorce. Mais l’apparition de deux nouveaux amoureux dans la vie de Vincent et de Florence va mettre le feu aux poudres. Le match entre les ex-époux reprend.
A l’occasion de la sortie de ce deuxième volet, Toute La Culture vous permet de gagner 5×2 places pour le film. Pour ce faire, rien de plus simple, il vous suffit de remplir le formulaire disponible sur le lien ici.

Baccalauréat – Cristian Mungiu

Eliza est une élève modèle, qui passe le bac cette année. À priori une simple formalité pour cette jeune roumaine qui est parvenu à décrocher deux bourses pour aller étudier dans une université anglaise, autant dire le graal. Mais alors que la semaine d’épreuves ne fait que débuter, elle est victime d’une agression sexuelle dans la rue. Dans un système de société corrompu, son père médecin Roméo, coincé entre sa femme actuelle et sa maîtresse qu’il aime plus que tout, va tout faire pour qu’Eliza puisse passer ces épreuves avec succès malgré le traumatisme. Mais pour y parvenir, il devra prendre le risque de revenir sur ses principes moraux, y compris ceux qu’il tente d’inculquer à sa fille depuis toujours.
Baccalauréat, c’est avant tout une critique du système ultra corrompu que l’on observe, à travers les yeux de Roméo, dans cette province roumaine, loin du développement frénétique de Bucarest.
Le film de Cristian Mungiu dépeint aussi une relation père-fille empreinte d’amour. Certes, leurs désaccords et les désillusions d’Eliza mettent à mal ce lien fort et unique qui lie ces deux êtres comme suspendus dans le temps, puisque ni l’un ni l’autre ne savant vraiment où ils vont. Mais ce qui finit par les définir et les réunir, ce n’est pas ce qui leur arrive tout au long du film mais plutôt la façon dont les deux vont décider de réagir face à ce qui leur arrive. Eliza et Roméo sont tous deux à part, des êtres à l’intelligence humaine rare, lucides tout en gardant espoir.
Retrouvez notre critique complète, écrite à l’occasion de l’avant-première lors du festival « Un Etat du Monde » au Forum des Images.

Sex Doll – Sylvie Verheyde

Je m’appelle Virginie, je suis encore jeune. Je suis pute. On ne peut pas le dire autrement, de luxe.
Là où j’en suis, c’est ce qui pouvait m’arriver de mieux. Je suis indépendante. Je sais me faire respecter. Je gagne très bien ma vie.
Et puis je l’ai rencontré. Même pas aimable, même pas riche. Le genre de mec qui a une mission. Une catastrophe… Il cherche la merde et il va la trouver. Et moi avec lui.
On salue la performance d’actrice de Hafsia Herzi.

Tikkoun – Avishai Sivan

Haïm-Aaron vit à Jérusalem où il effectue de brillantes études dans une yeshiva ultra orthodoxe. Ses aptitudes et sa dévotion font l’envie de tous.
Un soir, alors qu’il s’impose un jeûne drastique, Haïm-Aaron s’effondre et perd connaissance. Après 40 minutes de soins infructueux, les médecins le déclarent mort. Mais son père se lance dans un massage cardiaque acharné, et, contre toute attente, le ramène à la vie.
Après l’accident, malgré ses efforts, Haïm-Aaron ne parvient plus à s’intéresser à ses études. Il se sent dépassé par un soudain éveil charnel de son corps et soupçonne Dieu de le tester. Il se demande s’il doit s’écarter du droit chemin et trouver une nouvelle voie pour raviver sa foi.
Son père remarque ce changement de comportement et tente de le pardonner. La peur d’avoir été à l’encontre de la volonté de Dieu en ressuscitant son fils le tourmente violemment.

Go Home – Jihane Chouaib

Quand Nada revient au Liban, elle est devenue une étrangère dans son propre pays. Elle se réfugie dans sa maison de famille en ruines, hantée par son grand- père mystérieusement disparu pendant la guerre civile et visiblement peu apprécié des gens du village. Quelque chose est arrivé dans cette maison. Quelque chose de violent. Nada part à la recherche de la vérité que tous semblent vouloir lui cacher. En chemin, c’est elle même qu’elle pourrait découvrir. Notre interview de Golshifteh Farahani c’est ici. Et la critique de Go Home c’est là.

Pourquoi nous détestent-ils? – Lucien Jean-Baptiste, Amelle Chahbi, Alexandre Amiel

Une série de trois documentaires qui se penche, sans tabou, sur les relations qu’entretient la France avec trois de ses minorités et explore les différentes causes du racisme à leur encontre: les Arabes, les Noirs et les Juifs…
Dans ce premier volet, Amelle Chahbi, humoriste de 36 ans, s’interroge sur l’intégration de la communauté maghrébine en France, sur les clichés véhiculés à son encontre, ainsi que sur le racisme ordinaire dont elle fait l’objet.
Dans le second, le réalisateur et comédien Lucien Jean-Baptiste cherche à comprendre pourquoi la couleur de la peau peut, aujourd’hui encore, véhiculer des clichés du siècle dernier…
Après les attaques terroristes perpétrées par Mohammed Merah en 2012, contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes, début en 2015, le journaliste et producteur Alexandre Amiel s’est interrogé sur la situation de la communauté juive et la recrudescence de l’antisémitisme en France.

Journal d’un photographe de mariage – Nadav Lapid
Titre original: Myomano shel tzalam hatonot
Film de 40 minutes
Y. un photographe de mariages, épouse une mariée, en tue une autre, et rentre chez lui.

Visuel: © Youtube – FilmsActu

[Interview] Golshifteh Farahani : « après 8 ans d’exil, je suis toujours une SDF du monde »
Le Petit Maître corrigé de Marivaux mise en scène Clément Hervieu-Léger à La Comédie Francaise
Ophelie Masson

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *