A l'affiche

[Critique] « Life » d’Anton Corbijn : My week with James Dean avec Dane DeHaan et Robert Pattinson

[Critique] « Life » d’Anton Corbijn : My week with James Dean avec Dane DeHaan et Robert Pattinson

14 septembre 2015 | PAR Gilles Herail

Life est un film d’ambiance, qui se propose de nous faire passer quelques jours en compagnie d’une star mystérieuse et éphémère. Anton Corbijn n’évite pas les longueurs mais peut compter sur de solides acteurs qui donnent au film quelques très beaux moments. 

[rating=3]

Synopsis officiel : Un jeune photographe qui cherche à se faire un nom croise un acteur débutant et décide de lui consacrer un reportage. Cette série de photos iconiques rendit célèbre le photographe Dennis Stock et immortalisa celui qui allait devenir une star : James Dean

James Dean est une figure à part dans l’histoire d’Hollywood. Un début de carrière fulgurant, une présence à l’écran inimitable, de grands espoirs pour la suite et un décès prématuré à l’âge de 24 ans, quand toutes les portes lui étaient ouvertes. Life souhaite capter l’essence du personnage et de sa trajectoire, en refusant la forme du biopic pour se concentrer sur les quelques jours précédant la sortie d’ A l’est d’Eden. On retrouve l’ambition de My week with Marylin où Michelle Williams incarnait la star Monroe, le temps d’un tournage. Le réalisateur Anton Corbijn  (Control, The American, A most wanted man) s’efforce de créer une atmosphère à l’image de son personnage principal. A la fois surdoué et enfantin, profondément mélancolique, vivant dans son monde, dépassé par la pression qui repose sur les épaules. Une star en herbe attachante, pas forcément conscient de sa propre aura et du charisme que les autres décèlent chez lui. Dane DeHaan est excellent, recherchant le mimétisme tout en gardant sa part de liberté. La figure de James Dean est bien le sujet du film mais le réalisateur a choisi un angle neuf pour évoquer cette légende du cinéma hollywoodien.

En passant par un personnage de photographe, du même âge, rongeant son frein en attendant d’obtenir le statut d’artiste qui lui est jusqu’à présent refusé. Life prend le prétexte de ce reportage photo pour le célèbre magazine américain pour s’intéresser au moment où un jeune adulte se retrouve face à son entrée dans le star système. Quand la Warner décide de pousser son poulain et d’en faire l’une des étoiles du moment. En cherchant à encadrer son anti-conformisme, à standardiser son attitude rebelle. On aurait aimé que le scénario dépasse la simple reconstitution de des « coulisses » de chacune des photos. Que le récit initiatique soit moins convenu, la morale « carpe diem » moins appuyée. Mais Anton Corbijn peut s’appuyer sur de très bons acteurs qui donnent au film un charme évanescent. Quand les déambulations des deux protagonistes les emmènent dans un bar dansant, un cours de théâtre, une ferme perdue dans l’Indiana. A voir pour ces quelques beaux moments.

Gilles Hérail

Life, un biopic d’Anton Corbijn avec Robert Pattinson et Dane DeHaan, durée 1h52, sortie le 09/09/2015

Visuels : © photos officielles et affiches officielles des films

Ajin Tome 1 et 2 : Semi humain
[L’Étrange Festival] « Moonwalkers » : un film et des spaces cookies
Gilles Herail

One thought on “[Critique] « Life » d’Anton Corbijn : My week with James Dean avec Dane DeHaan et Robert Pattinson”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *