A l'affiche

[Critique] « Le moment et la manière » : un film direct et plein de vie sur le choix du moment de mourir

[Critique] « Le moment et la manière » : un film direct et plein de vie sur le choix du moment de mourir

14 septembre 2014 | PAR Yaël Hirsch

En suivant les derniers mois de l’une de ses plus proches amies, Anne Matalon, atteinte d’un cancer des ovaires, Anne Kunvari propose un filme direct, juste, sensible et néanmoins terrible qui fait réfléchir à l’importance pour les malades condamnés de choisir le « moment et la manière » de partir. En salles le 22 octobre. 

[rating=4]

Écrivaine très impliquée dans le quotidien de ceux qui, comme elle, sont atteints de cancer , avec son magasin « l’embellie », Anne Matalon lutte contre la maladie sous forme chronique depuis 14 ans. Lorsque sa plus proche amie, celle qui l’accompagne aux consultations lui propose de la filmer dans cette bataille de chaque jour, elle accepte avec joie. Le début du film fait sans détour le portrait d’une femme pleine de vie chez elle, chez le médecin et écoutant la chanson qu’elle a choisie pour illustrer ce film : « Elle était souriante » de Montel (1908). Mais quelques semaines après avoir commencé ce film, l’état de santé d’Anne se dégrade et elle se retrouve hospitalisée en plein été, quand l’institution est en sous-effectif. Alors qu’elle avait réfléchi à choisir ce qu’elle appelle « le moment et la manière » de partir, elle se retrouve à attendre la mort sans avoir discuté avec les médecins de ce moment et de cette manière, et presque sans soins palliatifs pour soulager sa douleur. Très choquée que son amie soit ainsi dépossédée de sa toute fin de vie, Anne Kunvari a, avec son accord, continué de filmer et propose avec ce document une réflexion sur la question de l’euthanasie depuis le point de vue de celui qui est mourant et de ses proches.

Les deux femmes proposent à travers ce portrait de repenser la fameuse loi Leonetti, qui encadre l’euthanasie pour éviter l’acharnement thérapeutique, mais qui donne tout pouvoir aux médecins, laissant peu ou pas de place aux choix individuels des malades en souffrance terminale. Un film qui parle de vie, d’amitié et de liberté et qui donne un visage très humain à l’une des grandes questions éthiques qui animent nos sociétés.

Le moment et la manière de Anne Kunvari, sur une idée de la réalisatrice et de Anne Matalon, 59 min, sortie le 22 octobre 2014.

visuels : affiche et photos officielles du film

[Tour de Web] Voyeurisme d’intime
Arte et France Télévisions en tête des prix du festival du film de fiction TV de la Rochelle
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

One thought on “[Critique] « Le moment et la manière » : un film direct et plein de vie sur le choix du moment de mourir”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *