Essais

La mort choisie : retour sur 10 ans de dépénalisation de l’euthanasie en Belgique par François Damas

La mort choisie : retour sur 10 ans de dépénalisation de l’euthanasie en Belgique par François Damas

30 octobre 2013 | PAR Yaël Hirsch

Médecin en soin intensif et membre du comité d’éthique d’un grand hôpital de Liège, François Damas prend du recul par rapport à l’euthanasie, 10 ans après sa dépénalisation dans certains cas, en Belgique. Un plaidoyer vibrant pour une mort choisie face à une souffrance sans issue, qui amène à réfléchir.

[rating=3]

mortchoisie euthanasie couverturejpgPréfacé avec sobriété par l’écrivain Martin Winckler, à qui l’on doit le joli roman sur l’euthanasie En souvenir d’André, La mort choisie revient de manière structurée et didactique (des petits résumés viennent jalonner la fin de chaque chapitre) sur la loi de dépénalisation de l’euthanasie. Prenant le recul d’un praticien sur 10 ans d’euthanasie rendue possible, sans faux-semblants, François damas, rappelle à quels cas la dépénalisation s’applique, fait le point sur ce que  cette loi a apporté et soulève les cas qui restent en suspens, notamment pour les enfants et les malades d’Alzheimer.

Suivant le programme et le plaidoyer qui se reflète dans son titre, cet essai est un livre dur, parfois cru mais qui ne répond pas de façon tranchée aux questions et laisse la place pour la réflexion de chaque lecteur. Le point de vue d’un médecin souvent amené à répondre à des patients qui lui demandent de choisir le moment de leur mort est à la fois violent et passionnant.

François Damans, La mort choisie. Comprendre l’euthanasie et ses enjeux, Mardaga, 224 p., 18 euros.

« Mais que l’on me comprenne bien. L’euthanasie n’est pas la seule manière de mourir. Je n’ai pas d’intérêt quelconque à ce qu’un patient choisisse cette voie pour quitter ce bas monde. Ce qui me tient à cœur, c’est que les malades puissent faire un choix, s’ils en sont capables et que ce choix soit respecté » p. 81

La beauté du geste, Nicolas Rey saisit l’instant
[Critique] Marguerite et le Dragon, hymne à la vie
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Une réflexion sur « La mort choisie : retour sur 10 ans de dépénalisation de l’euthanasie en Belgique par François Damas »

Commentaire(s)

  • noue

    Je suis complètement d’accord avec le docteur Damas. Chacun a le droit de mourir dans la dignité. J’ai trop vu souffrir ma mère qui était condamnée. Et ça, c’est inhumain pour le malade et pour les personnes qui l’accompagnent…

    janvier 5, 2015 at 16 h 45 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *