A l'affiche
[Critique] « Connasse Princesse des cœurs » : Camille Cottin réussit un film aussi efficace que la série de Canal +

[Critique] « Connasse Princesse des cœurs » : Camille Cottin réussit un film aussi efficace que la série de Canal +

02 mai 2015 | PAR Gilles Herail

Connasse princesse des cœurs réussit un petit exploit: transformer une pastille comique de 2 minutes en un long-métrage rythmé qui tient la route. Avec un humour fidèle au matériau d’origine, un vrai travail d’écriture et tout le talent culotté de Camille Cottin. Une réussite.

[rating=3]

Synopsis officiel: Camilla, 30 ans, Connasse née, se rend compte qu’elle n’a pas la vie qu’elle mérite et décide que le seul destin à sa hauteur est celui d’une altesse royale.

Connasse est devenu au fil des diffusions une des pastilles comiques emblématiques de la chaîne Canal+, aux côtés de Catherine et Liliane ou l’ex SAV. Le passage au grand écran n’allait pas de soi et aurait pu rapidement devenir une fausse bonne idée. On est alors surpris du résultat qui, sans être la comédie de l’année, maîtrise étonnamment bien son sujet. Il fallait trouver une trame fil rouge permettant de gérer deux problèmes: la difficulté de tourner en France alors que le personnage devient de plus en plus connu du grand public. Et la nécessité de trouver une histoire qui tienne sur le format long et arrive à renouveler les scénettes déjà vues. Connasse princesse des cœurs a trouvé un prétexte efficace : une quête du prince Harry qui l’emmène dans les rues de Londres et permet assez de rebondissements pour conserver un rythme soutenu.

La méthode et l’esprit sont fidèles à la série. Le film, intégralement tourné en caméra cachée, suit l’insupportable personnage créé par Camille Cottin sans chercher à le faire évoluer. Les éléments de dramatisation ont été volontairement laissés de côté car l’unique objectif est de nous faire rire, à chaque scène et à chaque réplique. Un défi ambitieux remporté haut la main grâce aux trésors d’ingéniosité et d’imagination déployés par les co-scénaristes. La préparation millimétrée de chaque séquence porte ses fruits: Connasse va se faire arrêter, escalader des grilles, faire des discours en public, prendre de haut tout le monde, repousser en permanence les limites de l’impolitesse. La spontanéité des réactions des personnes piégées apporte évidemment beaucoup de fraîcheur mais c’est bien le travail d’écriture qui permet au film de sans cesse renouveler son festival d’horreurs qui fonctionne à merveille.

La série a beaucoup été critiquée, au centre de polémiques sur sa misogynie supposée. Le film est en lui même une réponse à ces controverses un peu faciles. Connasse est avant tout une incroyable performance d’actrice, une revisite passionnante du genre éculé de la caméra cachée et le fruit du travail de scénaristes talentueuses qui ont bien compris que le sentiment d’improvisation n’existe que dans un cadre ultra préparé. Du travail de pro. 

Gilles Hérail

Connasse Princesse des coeurs, une comédie française de Eloise Lang et Noémie Saglio avec Camille Cottin, durée 1h20, sortie le 29 avril 2015

Bande-annonce et visuels officiels
[Critique] « Le Labyrinthe du silence »: thriller historique puissant retraçant l’enquête sur Auschwitz et le procès de Francfort
[Interview] Hugues Lethierry nous fait « mûrir d’humour »
Gilles Herail

One thought on “[Critique] « Connasse Princesse des cœurs » : Camille Cottin réussit un film aussi efficace que la série de Canal +”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


    A propos

    Toute La Culture : Comment choisir ?
    Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

    L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
    Soyez libres… Cultivez-vous !

    Soutenez Toute La Culture