A l'affiche
[Classique] « Elle et lui » (An Affair to remember), un chef d’oeuvre de mélodrame à revoir en salles à partir du 16 décembre

[Classique] « Elle et lui » (An Affair to remember), un chef d’oeuvre de mélodrame à revoir en salles à partir du 16 décembre

11 décembre 2015 | PAR Yaël Hirsch

20th century fox sort en vesion restaurée le film romantique le plus culte des années 1950. Deborah Kerr et Cary Grant éclipsent le reste du monde pour une idylle difficile qui commence sur un bateau et risque de se briser en haut d’une tour. Un chef d’oeuvre de Leo Mc Carey à voir, revoir et savourer en famille, en couple, entre copains ou seul.

[rating=5]

Elle (Deborah Kerr) et lui (Cary Grant) sont très engagés avec des conjoints qu’ils doivent rejoindre à New-York depuis l’Europe. Il est un gigolo trop doué en tout qui doit épouser une femme magnifique et riche, elle est une chanteuse modeste enlevée par un fan pour habiter sur Park Avenue. Ils se plaisent immédiatement, font jaser le bateau, se fuient, mais rendre visite à sa grand-mère à lui, à Villefranche sur mer finit de les lier. Vont-ils se mettre à travailler pour se retrouver dans des sentiments et une relation authentique ?

Parfaitement rythmée et jouée, cette comédie romantique qui sait parfaitement explorer les terres émouvantes du mélodrame dose parfaitement exotisme et focus sur un couple qui marche. Rayonnants, irradiant de naturel les deux comédiens sont d’une élégance et d’une justesse à couper le souffle aussi bien dans la pudeur que dans l’impudeur. On se prend à vibrer à leur rythme, à se tenir nous aussi sur le pont du bateau qui effectue cette grande traversée des continents et de la vérité des sentiments. Un grand classique, lui-même remake d’un film déjà tourné par Leo Mc Carey avec Charles Boyer et Irene Dunne, et qui est tellement indépassable que tous les couples du cinéma se rejoignent depuis en haut de l’empire state building.

« Elle et lui », de Leo Mc Carey avec Deborah Kerr et Cary Grant, 1957, 119 min. Réédition en salles le 16 décembre 2015.
visuel : affiche

[Interview] Sylvie Zavatta, directrice de Frac Franche-Comté : « L’art n’a pas de frontières »
Les soirées du week-end du 11 décembre
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *