A l'affiche
Cendrillon, les premiers pas du tournage

Cendrillon, les premiers pas du tournage

30 septembre 2013 | PAR La Rédaction

Alors que commence le tournage de Cendrillon, Disney révèle le casting de son adaptation en live motion du conte de Perrault et de son propre dessin animé. Un film très attendu mais dont la sortie n’est prévue qu’en 2015… aux Etats-Unis.


cendrillon

« Il est impossible d’évoquer Cendrillon sans penser à Disney et aux images intemporelles avec lesquelles nous avons tous grandi. Ces grands moments classiques du cinéma offrent un attrait irrésistible aux yeux de tout cinéaste » C’est Kenneth Branagh, le réalisateur du film, qui fait cette confession. Connu entre autres pour son travail sur Thor ou sur Henri V, il s’attache désormais à offrir une nouvelle jeunesse au conte de fée. En effet, malgré quelques adaptations à la qualité variable, Cendrillon reste dans toutes les têtes une princesse dessinée en deux dimensions, amie de petites souris ménagères sur fond de bibidi ba bidiboo : celle de 1950. Il était temps pour Disney de lui fournir une nouvelle pantoufle de chair, et ce sera Lily James. Cette actrice anglaise de 24 ans, repérée récemment dans la série Downton Abbey, est annoncée comme une Cendrillon 2.0.

A l’opposé de la presque misogynie d’après-guerre où la femme est présentée comme patiente, obéissante, inactive en somme, et récompensée pour cela par l’arrivée de son prince qui lui rendra la vie plus belle, la nouvelle Cendrillon devrait être courageuse, espiègle et entreprenante. La première photo communiquée par Disney résume bien ce changement : Lily/Cendrillon, plus court-vêtue que précédemment, galope à travers champs sans selle ni filet. Pas mal ! A ses côtés Richard Madden, le Robb Stark de Games of Thrones, campera le prince charmant, Cate Blanchett incarnera l’odieuse belle-mère, et Helena Bonham-Carter sera sa marraine la fée. Une distribution… merveilleuse.

L’histoire ne diffère que très peu du conte de Charles Perrault : ménage, bal, minuit, carrosse, citrouille et chaussure de vair. Mais réinterpréter les classiques a toujours été le point fort de Disney, il est donc possible d’espérer une réalisation de qualité.La mode du conte de fée ne semble donc pas faiblir ; après deux adaptations de Blanche Neige, Alice au Pays des Merveilles par Tim Burton et la série à succès Once Upon a Time, sont aussi à venir une version de La Belle et la Bête de Guillermo del Toro et un spin off Disney de la Belle au Bois Dormant : Maléfique.
Vaste programme, même si pour Cendrillon, en Angleterre, le tournage ne fait que commencer.

Mathilde Fabbro. 

visuel : affiche du dessin animé de Walt Disney

Deux films documentaires sur le Chili
Les concerts du mois d’octobre à ne manquer sous aucun prétexte
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *