A l'affiche
Box Office France semaine : 2 millions d’entrées pour Avengers 2 l’ère d’Ultron : les héros Marvel réunis font moins que Fast and Furious 7

Box Office France semaine : 2 millions d’entrées pour Avengers 2 l’ère d’Ultron : les héros Marvel réunis font moins que Fast and Furious 7

02 mai 2015 | PAR Gilles Herail

Avengers 2 entre évidemment à la première place du top 10 hebdo du box-office français. Le score est excellent mais reste en dessous de la première semaine de Fast and Furious 7. Les films familiaux profitent des vacances pour engranger des entrées et Olivier Baroux ne s’en sort pas si mal avec sa comédie française Entre Amis. Tous les chiffres et notre analyse.

avengers-ere-ultron-affiche-francaiseAvengers 2 entre donc à la première place du box-office avec près de 2 millions d’entrées. Alors que la dernière production Marvel bat des records partout dans le monde, ses résultats français sont certes très bons, mais en régression par rapport au premier volet. Les 4 millions d’entrées devraient être dépassées, dans la moyenne haute des films de super-héros, mais sans raz de marée. Jamel reste sur le podium en seconde position et son dessin animé dépassera les 2 millions d’entrées la semaine prochaine. Fast and Furious 7 termine la semaine en troisième position et approche déjà les 4 millions d’entrées. Le succès de la franchise se confirme au fil des semaines et le film pourrait bien devenir le troisième plus gros succès de l’histoire du box-office international.

caprice afficheEncore beaucoup de nouveautés dans les salles cette semaine. La comédie française Entre Amis, malgré une affiche d’une rare laideur et un sujet éculé ne se débrouille pas trop mal. Plus de 300.000 spectateurs ont été découvrir cette énième chronique de vacances entre amis. Caprice avait un casting solide et un réalisateur chouchou de la critique. Mais Emmanuel Mouret échoue toujours à signer un premier succès auprès du grand public, dépassant à peine les 60.000 entrées sur une pourtant confortable combinaison de 160 salles. Andrew Niccol ne renouvellera pas l’exploit de Time Out. Malgré un sujet d’actualité porteur, Good Kill est une nouvelle déception pour le réalisateur américain qui stagne autour des 50.000 billets vendus. C’est encore pire pour autre cinéaste culte, Wim Wenders, qui revenait à la fiction après son documentaire sur Salgado. Every thing will be fine n’a pas suscité la curiosité du public et passe totalement inaperçu. Broadway Therapy déçoit également mais surnage par rapport aux autres films, avec 50.000 entrées sur une centaine de salles.

taxi teheranParmi les continuations, En Route se maintient évidemment très bien grâce aux vacances mais restera l’une des plus grosses déceptions de Dreamworks sur le territoire français. Le nanardesque Robin des bois de Max Boublil dégringole en deuxième semaine et terminera autour des 500.000 spectateurs. Les Gorilles avec Manu Payet et Joey Starr a quasiment disparu des écrans en deuxième semaine et se retrouve bien placé pour décrocher la palme du plus gros bide français de l’année. En équilibre confirme en revanche sa solide carrière, sans briller, mais en atteignant les objectifs de son distributeur. Le cinéma d’auteur tient son nouveau phénomène avec Taxi Téhéran,  très stable d’une semaine à l’autre et qui devrait pouvoir dépasser facilement les 500.000 spectateurs.

Ce mercredi, Connasse a surpris avec un démarrage fulgurant, loin devant la comédie de Richard Berry, Nos Femmes, adaptée d’une pièce à succès.  On en reparle le weekend prochain.

Gilles Hérail

Le top 10 du box-office cette semaine :

Place

Film

Entrées

Evolution

1

Avengers 2 l’ère d’Ultron1.930.000Nouveauté

2

 Pourquoi j’ai pas mangé mon père435.000-16%

3

Fast and Furious 7365.000-35%

4

En Route295.000-5%

5

Cendrillon140.000-10%

6

Robin des bois140.000-41%

7

Taxi Téhéran150.000Nouveauté

8

Shaun le mouton135.000+3%

9

Clochette130.000+5%

10

Taxi125.000-16%

Source: cbo boxoffice

Gilles Hérail

« Nous étions l’avenir » : Un retour nostalgique sur une génération grandie au Kibboutz
[Critique] « Le Labyrinthe du silence »: thriller historique puissant retraçant l’enquête sur Auschwitz et le procès de Francfort
Gilles Herail

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *