A l'affiche
Bilan box-office américain 2014. Les tops et les flops du marché US. Triomphe de Marvel et des femmes

Bilan box-office américain 2014. Les tops et les flops du marché US. Triomphe de Marvel et des femmes

25 décembre 2014 | PAR Gilles Herail


Hollywood s’est fait peur avec de nombreux blockbusters en dessous des prévisions et un marché relativement mou. Le top 30 reste archi dominé par des suites et des productions Marvel. Quelques films originaux arrivent à tirer leur épingle du jeu mais ce sont surtout les blockbusters au féminin qui ont surpris. Tous les chiffres à retenir et notre analyse. (A retrouver aussi notre article sur le bilan 2014 du box-office français).

Les bonnes surprises de l’année

gardiensLes gardiens de la galaxie finira l’année en première place (ou en deuxième si Hunger Games le dépasse en fin de course). Loué par les critiques et adoré par le public, ce produit Marvel décontracté et décomplexé, difficile à vendre sur le papier, est un triomphe. Big Hero 6 de Disney a rappelé que les productions originales animées peuvent encore marcher: le film dépassera les 200M$ ce weekend. Lego Movie est le cartoon le plus vu en 2014 avec 250M$ de recettes. Mérité pour un film techniquement parfait et étonnamment drôle.

Deux séries vont pouvoir renaître grâce à un accueil positif du public. Godzilla et surtout Les Tortues Ninja ont relancé deux vieilles séries sur le déclin. Une nouvelle franchise adolescente est née: avec son honnête carrière aux US et surtout des scores très élevés à l’international, Le Labyrinthe aura le droit à plusieurs suites. Les adolescentes ont adoré Nos Etoiles Contraires qui est l’affaire la plus rentable de l’année: 125$ pour une petite comédie dramatique (et lacrymale). Côté comédie, trois bonnes surprises, plus ou moins méritées: 190M$ pour l’excellent 22 Jump Street, 150M$ pour le décevant Neighbors et 130M$ pour Ride Along (avec Kevin Hart).

Les femmes prennent le pouvoir

lucyFini le temps où seule Angelina Jolie pouvait sortir son flingue. Et la James Bond Girl incarner la méchante sans en venir aux mains. Cette année, les héros les plus populaires s’appellent Lucy, Katniss, Maleficent et Divergente.

Malgré une petite baisse de régime aux Etats-Unis (300M$, 25% en dessous du 2), Hunger Games 3 est un triomphe partout dans le monde. Katniss n’est déjà plus seule sur le marché et Divergente lui a emboîté le pas avec succès, réalisant 140M$ de recettes sur le sol US.

L’ampleur du succès de Maléfique a surpris avec 240M$, grâce à Angelina Jolie. Encore plus improbable, le succès de Lucy avec 127M$ (et 450M$ dans le monde), devenant le film français le plus vu de l’histoire, avec un budget très limité. Au delà de son pitch, Besson a vendu une héroïne, badasse, demie-déesse flinguant à tout va. Depuis Resident Evil et Mila Jovovitch, on avait rarement vu une femme toute puissante en premier rôle. Le succès du film va relancer, on l’espère, les projets de super-héroïnes, devenues persona non grata à Hollywood après les échecs de Catwoman et Elektra.

Les auteurs ont encore leur mot à dire

Interstellar n’a certes pas connu le succès d’Inception ou du Dark,Knight. Mais les 175M$ récoltés au box-office US pour un film original, long, avec une promotion jouant le mystère et un casting non bankable, sont la preuve d’une envie du public américain pour des blockbusters différents. Le succès de La Planète des singes 2 (210M$) intimiste, amenant de l’anthropologie dans le film d’action et d’Hunger Games3 le confirment. Il y a bien une place pour ces productions pour adultes, divertissantes et soignées.

Fincher n’était jamais allé aussi haut et dépasse son Benjamin Button. La méchanceté implacable de Gone Girl a permis au réalisateur surdoué de dépasser 160M$. Fury de David Ayer avec un excellent Brad Pitt a aussi bien fonctionné, malgré une approche peu triomphaliste du film de guerre. Avec un score plus modeste, mais un vrai succès à son échelle,  The Grand Budapest Hotel a permis à Wes Anderson de réaliser son meilleur score aux Etats-Unis (60M$). Un succès mérité pour ce film d’aventure d’auteur très personnel et pourtant populaire.

Des suites et des super-héros en pagaille

dragons 2Il y a bien sur des héroïnes et des films originaux. Mais les suites trustent toujours les meilleures places dans les tops de l’année. Avec une tendance confirmée d’une certaine lassitude du public face aux franchises tirant trop sur la corde. La (petite) déception d’Hunger Games 3 vient en partie d’une incompréhension du public face à la décision de diviser le nouvel épisode en deux parties.

Le top 30 compte pourtant de nombreux numéros 2 (300 Rise of an Empire, Dragons 2, Planète des singes 2, Captain America 2, Amazing Spiderman 2) de 3 (Hobbit 3, Hunger Games 3) de 4 (Transformers). Peu d’échecs véritables à souligner mais des scores parfois en dessous des attentes, notamment pour Dragons 2.

Les flops de l’année

Les algorithmes d’Hollywood ne peuvent parfois pas tout prévoir et quelques déceptions sont à noter. 300 Rise of an Empire a certes dépassé les 100M$ mais pouvait espérer plus. Les péplums bibliques et mythlogiques ont eu du mal: à peine 100M$ pour Noah et une fin de carrière à 70M$ pour Exodus et Hercules. Plusieurs grosses comédies n’ont pas trouvé leur public et notamment Horribles Bosses 2 autour des 50M$ (deux fois moins que le premier).

Le flop de l’année revient cependant sans conteste à Expendables 3 qui réalise 40M$ aux Etats-Unis (sauvé par l’international et son triomphe en Chine) et 47 Ronin avec Keanu Reeves qui n’a récolté que 150$ dans le monde (40 aux USA) pour un budget de près de 200M$.

Pour retrouver l’intégralité des chiffres et le classement actualité de l’année, consultez le site Boxofficemojo, véritable bible sur le box-office américain et international.

Gilles Hérail

« Sons of Anarchy » tome 1 : Hightway to Hell
[Critique] « Comment tuer son boss 2 » comédie sans rythme à voir uniquement pour l’hilarant numéro de Jennifer Aniston
Gilles Herail

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *