A l'affiche
Bilan box-office de l’année 2014 en France : le top des entrées, les flops et la grande forme des films français

Bilan box-office de l’année 2014 en France : le top des entrées, les flops et la grande forme des films français

30 décembre 2014 | PAR Gilles Herail

Le succès « surprise » au box-office de la Famille Bélier qui vient de dépasser 2 millions d’entrées est à l’image d’une année marquée par le triomphe de Qu’est-ce-qu’on a fait bon dieu et la grande forme des films populaires français. 2014 se conclut sur une note très positive pour les exploitants qui peuvent se réjouir. Les 200 millions de spectateurs sont largement dépassés et le cinéma en salles va bien. Retour sur les tops et les flops de l’année. (A retrouver aussi notre article bilan sur le box-office américain de l’année).

Le trio de tête pour Le Bon Dieu, Supercondriaque et Lucy

lucy3 films français en tête. 9 présents dans le top 20. Plus de 40% de part de marché. 2014 est l’année du retour en forme du ciné français, avant une année 2015 attendue comme plus difficile. Le Bon Dieu domine très largement avec 12 millions d’entrées qui lui permettent d’entrer dans l’histoire. Supercondriaque confirme la cote de Dany Boon réalisateur avec 5M d’entrées inespérées au regard de la qualité du film.  Lucy a été tourné en anglais avec une tête d’affiche américaine mais est bel et bien une production française. Le public hexagonal a réservé un triomphe pour le délire SF de Luc Besson qui a attiré 5M de spectateurs curieux. Un résultat très inattendu.

La bonne santé du cinéma populaire français, dans sa diversité

sambaaSamba de Tolédano et Nakache n’a évidemment pas égalé les scores d’Intouchables mais ses 3M d’entrées  sont une très belle performance pour une comédie dramatique sociale. La famille Bélier, encore en salles dépassera au minimum les 3 millions d’entrées. C’est le succès des fêtes avec Asterix le domaine des dieux et le bouche à oreille est porteur. Beaucoup de comédies ont trouvé leur public en 2014: Babysitting, Le petit Nicolas 2, Les 3 frères le retour et Fiston tournent autour des 2 millions de tickets vendus. Barbecue, Sous les jupes des filles, Tu veux ou tu veux pas et Le crocodile du Botswanga ont dépassé le million. Hors comédie, les lauréats sont moins nombreux. La Belle et la Bête et Minuscule (autour du million et demi) ont conquis le public familial. Yves Saint Laurent (version Jalil Lespert) a dépassé 1,5 million d’entrées. La French est l’un des seuls polars français à avoir correctement fonctionné et touchera aussi cette barre.

Les blockbusters américains et Marvel toujours en forme

planete des singesLe top 2014 laisse une place de choix aux blockbusters US qui sont nombreux à avoir fonctionner à des niveaux comparables. 7 films américains dépassent les 3 millions d’entrées. La Planète des singes, Dragons, X-Men, Rio 2, Hunger Games et Le Hobbit ont surfé sur la qualité de leurs prédécesseurs pour attirer un plus large public. Le Labyrinthe est la surprise de l’année parmi les productions pour ados et a égalé des franchises plus établies comme Hunger Games. Les films fantastiques sont fortement représentés dans la suite du classement avec Les Gardiens de la galaxie, Transformers 4, The Amazing Spiderman, Maléfique et Captain America 2 qui ont tous réalisé environ 2 millions d’entrées. Un poil en dessous des attentes de leurs distributeurs.

L’histoire d’amour confirmée avec les grands réalisateurs du cinéma d’auteur américain

gone girlLe public français a cette particularité d’être sensible aux réalisateurs et pas seulement aux acteurs. Et 2014 ne fait pas exception, en commençant par Christopher Nolan dont l’ Interstellar dépasse les 2.5 millions d’entrées. Un excellent score pour le blockbuster le plus personnel et le plus ambitieux de l’année. Gone Girl échoue non loin des 2M d’entrées et c’est un nouveau succès pour David Fincher qui a toujours dépassé la barre du million d’entrées en France. Wes Anderson signe son plus grand succès personnel avec 1.5 millions de spectateurs pour The Grand Budapest Hotel. Woody Allen varie en qualité mais non en succès et son public lui reste fidèle : la barre du million d’entrées une nouvelle fois dépassée par Magic in the Moonlight.

Quelques belles performances pour le cinéma d’auteur étranger 

Mommy - Xavier DolanXavier Dolan, et c’est une excellente nouvelle, a connu son premier succès en salles chez nous! Mommy a ému 1 million de spectateurs dans toute la France et le nom du prodige québécois est désormais connu du grand public.L’animation japonaise peut toujours compter sur un stock de fans et le dernier Miyazaki a vendu 700.000 tickets avec Le vent se lève. Bien au dessus des 200.000 spectateurs des Contes de la princesse Kaguya, autre merveille de cette année. Le cinéma anglais peut compter sur ses réalisateurs traditionnels. Stephen Frears s’est offert un beau succès dans la longueur grâce à Philomena (600.000 entrées). Ken Loach n’a pas démérité en s’approchant des 500.000 pour Jimmy’s Hall. Et M. Turner de Mike Leigh fonctionne bien depuis sa sortie début décembre. Du côté de la Belgique, seuls les frères Dardenne s’en tirent avec 500.000 tickets vendus pour Deux jours une nuit.

Ida-affiche-12488Plusieurs petits films étrangers, dont les réalisateurs étaient peu ou pas connus du public français ont aussi connu de beaux succès d’estime. Le polonais Ida a cumulé 500.000 entrées en disposant seulement de 88 salles en 1ère semaine. Winter Sleep a  réalisé un bon résultat pour une Palme d’Or dont la longueur aurait pu rebuter le public (350.000 entrées). La palme de la carrière dans la durée revient au Sel de la Terre de Wim Wenders (coproduction brésilienne) qui a maintenu chaque semaine ses entrées pendant près de deux moins et dépasse finalement les 300.000 spectateurs conquis. Un triomphe de bouche-à-oreille bien accompagné par son distributeur. A noter aussi, au dessus des 100.000 spectateurs, Léviathan (russe), Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire (danois), Gloria (chilien) Le procès de Viviane Amsalem (israélien) et De l’autre côté du mur (allemand).

Les flops de l’année (beaucoup de films français)

hazanavicius the search cannesBeaucoup d’échecs cinglants pour les grosses productions françaises s’éloignant du genre de la comédie. Les films de genre ont particulièrement souffert en accumulant les déconvenues. Tous les thrillers (hors La French et La Prochaine fois je viserai le coeur) ont déçu. Mea Culpa, 96 heures, Le dernier diamant, Un Illustre inconnu et Colt 45 ont tous réalisé moins de 500.000 entrées (parfois beaucoup moins) malgré des budgets élevés. Le flop de l’année revient à Michel Hazanavicius. The Search  n’atteindra pas 100.000 entrées (avec un budget de 20M€). Une véritable déconvenue.

Plusieurs stars nationales ont un peu déçu. Fabrice Luchini ne dépasse pas le million d’entrées avec Gemma Bovery qui marque la fin d’une très belle série pour l’acteur (réalisant malgré tout presque 600.000 entrées). Même histoire pour François Ozon qui espérait surement plus que les 500.000 entrées réalisées par son Une nouvelle amie. Bides consommés en revanche pour Patrice Leconte et Ryad Sattouf qui connaissent de graves échecs avec Une Promesse et Jacky au royaume des filles (autour de 100.000 entrées) qui bénéficiaient de budgets élevés. Autre regret concernant plusieurs films cannois qui n’ont pas fonctionné autant que prévu. C’est le cas des Combattants qui avait clairement le potentiel pour dépasser les 400.000 entrées recensées. Et surtout de Party Girl qui méritait mieux que 200.000 spectateurs.

Pour retrouver l’intégralité du box-office annuel, consultez le site internet jpboxoffice qui met à diposition en ligne l’ensemble des données concernant le box-office français.

Gilles Hérail

Modification dans le texte: il s’agit de Transformers 4 et non de Transformers 3.

« Une Fille » : Juliette Kahane revient sur son adolescence
Culture TV. Saga de la télévision française au musée des arts et métiers à Paris
Gilles Herail

2 thoughts on “Bilan box-office de l’année 2014 en France : le top des entrées, les flops et la grande forme des films français”

Commentaire(s)

  • aldoma

    une petite erreur c’est glisser dans la rubrique « Les blockbusters américains et Marvel toujours en forme » il y’a marqué transformers 3 au lieu de transformers 4 (l’age de l’extinction).

    janvier 13, 2015 at 1 h 22 min
    • Gilles Herail

      Merci beaucoup pour votre attention ! Je corrige de suite!
      Gilles Hérail

      janvier 13, 2015 at 15 h 56 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture