Cinema

A ciel ouvert d’Inès Compan : le pot de terre contre le pot de fer

07 mars 2011 | PAR Coline Crance

A ciel ouvert est un documentaire d’Ines Compan. Inès Compan dresse le portrait du territoire de Puna et de son peuple, les Kollas, à un moment charnière de son histoire. Oubliés depuis longtemps par le reste de l’Argentine,  les Kollas se retrouvent soudainement au centre d’enjeux nationaux et internationaux en raison des richesses naturelles de leurs terres désertiques.

 

Sur les hauts plateaux du Nord-Ouest argentin, les populations indigènes Kollas sont en lutte. La communauté de Cerro Negro cherche à attirer l’attention du gouvernement argentin pour que la construction de son école, commencée depuis quinze ans, soit achevée. Dans un autre village proche, la population est confrontée à la réactivation de son ancienne mine par une multinationale canadienne, avec pour objectif de devenir l’une des plus grosses mines d’argent à ciel ouvert du monde ! Inès Compan plonge son spectateur dans ce paysage grandiose,  oublié et malmené, théâtre de conflits locaux et internationaux.

Ines Compan séjourne dans la région de Puna depuis 1994. Elle connaît bien le mode de vie des Kollas. Au fur et à mesure de ses venues, elle a vu leur situation se dégrader. Elle lie dans son documentaire deux intrigues. La révolte des Kollas contre le gouvernement argentin qui refuse de leurs donner les fonds pour finir la construction de leur école et celle contre la multinationale qui pollue leur rivière et détruit leur paysage en réactivant la mine d’argent. Ce monde à part qui navigue entre tradition et mondialisation, a bien du mal à se faire entendre. L’histoire de la mine et celui de l’école mettent en perspective les différents problèmes quotidiens de ce peuple. L’anecdote de l’école permet d’avoir les clefs pour lire et comprendre les obstacles auxquels sont confrontés les Kollas pour limiter et réglementer l’exploitation de la mine d’argent par la multinatinationale canadienne. Le temps si épuré du mode de vie des Kollas s’affole et ne peut lutter contre cette machine infernale, cette progression galopante de l’exploitation de la mine.

 Ines Compan jongle intelligemment avec les échelles et les points de vues et livre un film intime et contemplatif même si la fin est toujours la même, il est rare que David gagne contre Goliath…

A ciel ouvert documentaire français d’Ines Compan. durée : 1h 34 sortie : le 9 mars 2011 en salle


A ciel ouvert d’Ines Compan

 

Infos pratiques

Folk : Cocoon en concert au Studio SFR
Jafar Panahi :  » En tant que cinéaste, je veux et dois filmer l’Iran et les Iraniens »
Coline Crance

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *