Cinema

7e ouverture « chorale » pour Paris Cinéma

03 juillet 2009 | PAR Yaël Hirsch

Charlotte Rampling, présidente de Paris Cinéma a déclaré la La 7 e édition du festival ouverte, hier soir, au Gaumont Opéra. La soirée d’ouverture se faisait en deux temps: d’abord la projection du film choral de Bruno Podalydès, « Bancs Publics » , et ensuite une soirée bulles et cinéma dans les somptueux salons de l’hôtel de ville.

equipe-du-film1

Paris Cinéma est un  festival programmé pour faire découvrir de nouveaux horizons au public, notamment d’anciens trésors et des pellicules de régions du monde. Dans son discours prononcé en deux fois, le maire de Paris,  Bertrand Delanoë, s’est félicité que la Turquie soit à l’honneur cette année, et a complimenté Paris Cinéma pour sa toute nouvelle proposition : la nuit du cinéma qui aura lieu dans 6 lieux parisiens, samedi 4 juillet.

L’équipe du film de Bruno Podalydès, »Bancs publics« , projeté en avant-première- est alors montée sur scène, Podalydès pratiquant l’humour-lapsus, et Elie Semoun lui envoyant une petite pique avant la projection de ce « Versailles rive gauche ».  Le générique de « Bancs publics » pourrait faire office de bottin du cinéma Français. La liste des nom des comédiens défile pendant huit bonnes et très esthétiques minutes d’entrée en matière où l’on suit la figure principale du film dans les transports en commun. Très joliment  filmé, organisé autour d’une banderole de détresse d’un « homem seul », et de trois lieux névralgiques : un parc, un magasin d’outils et bricolage, et un bureau où s’ennuient des secrétaires et des hommes en costume.

Film choral aux ambitions azuréennes,  « Bancs publics » est un amas de saynètes souvent clichées, parfois touchantes et qui tiennent sur les mots intelligents des dialogues et le jeu très théâtral des acteurs.  Il y a un problème de rythme dans « Bancs public » qui s’étale sur 1h52 sans vraiment nous mener nulle part. Mais certains moments de grâce valent plus que le détour  par Versailles : Catherine Deneuve apportant une armoire de jeunesse à soigner comme s’il s’agissait d’un parent, Claude Rich et Michel Aumont jouant élégamment au backgammon en buvant du calvados et en mangeant des chips au parc, Nicole Garcia en prof à la retraite isolée par son émission culturelle, Pierre Arditi en plein pétage de plombs freudien, et bien sûr le très touchant Denis Podalydès, à qui son frère a confié un rôle d’homme doux et triste quoiqu’un peu alcoolique.

Voici un aperçu de l’affiche du film :

Catherine Deneuve, Sabine Azéma, Amira Casar, Denis Podalydès, Pierre Arditi, Olivier Gourmet, Didier Bourdon, Thierry Lhermitte, Josiane Balasko,Hippolyte Girardot,  Elie Semoun, Bernard Campan, Nicole Garcia, Benoit Poelvoorde, Pascal Legitimus, Emmanuelle Devos, Michel Vuillermoz, Chantal Lauby, Julie Depardieu, Bruno Solo, Mathieu Amalric, Claude Rich, Chiara Mastroianni, Micheline Dax.

hotelville

A partir de 22h30, la soirée s’est poursuivie avec beaucoup de champagne, sur des parquets de bois bien craquants, et sous de grands lustres, dans les salons de l’hôtel de ville. Une petite scène pleine de lumière était montée où la caméra interviewait les grands du 7 e art, parmi lesquels plusieurs comédiens du films de Bruno Podalydès,  tandis que jeunes réalisateurs, et producteurs, attachées de presse enthousiastes, et journalistes cinéphiles mangeaient des rouleaux de printemps et devisaient devant les fenêtres grandes ouvertes.

poladyles

Fêtez vous aussi l’ouverture du festival de LA ville du cinéma en commençant par suivre ce soir le masterclass de l’immense Claudia Cardinale, modéré par Henri-Jean Serva.

17h, Bibliothèque Nationale de France, Site François Mittérand, Quai François-Mauriac, Paris 13e, entrée libre.

A noter qu’à l’occasion de la sortie de Bancs Publics-Versailles Rive Droite, une exposition est consacrée au réalisateur dans la ville de Versailles qui l’a vu grandir.

Cinéma en plein air à la Villette
Le Label Space Factory fait La JAVA
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

One thought on “7e ouverture « chorale » pour Paris Cinéma”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *