Arts
Sérigraphie « On voit trop les dents ! » de Matthieu Exposito

Sérigraphie « On voit trop les dents ! » de Matthieu Exposito

02 juillet 2021 | PAR Pauline Lisowski

Dans une certaine filiation à l’expressionnisme allemand, à la figuration libre et inspiré par le naturalisme en littérature, Matthieu Exposito développe un univers artistique à la frontière entre recherches graphiques et engagement social.

L’artiste associe deux méthodes de travail bien distinctes, une règle de jeu, la présence du multiple de trois, qui le guide dans l’élaboration de ses œuvres et un geste instinctif d’une grande force. L’artiste a beaucoup à nous dire et cherche à faire comprendre aux spectateurs qu’il a en lui les capacités de faire changer le monde en prenant soin de ses semblables.

Depuis 2004, l’artiste pratique la sérigraphie à l’atelier Les Mains sales, à Angoulême. Réalisée dans cet atelier, cette sérigraphie, dans le prolongement de sa série de dessins Légendes urbaines, montre l’intérieur d’un visage de profil, les pensées confuses d’un individu qui s’interroge sur le monde dans lequel il se trouve. Un entremêlement d’éléments crée la confusion et nécessite un temps long d’attention, une concentration. Deux couleurs le rose et le noir s’affrontent afin de proposer de possibles réparations et un esprit de non-violence. Un losange rose crée un éclat de lumière qui illumine tout en masquant des strates d’histoires complexes.

L’artiste a recouvert à la bombe de peinture noir les dents du visage : acte marquant notre impossibilité de crier ou du moins de dire ce qui sommeille en nous. Cette œuvre nous incite à songer à notre propre existence. Au premier abord, une silhouette se donne à voir puis au fur et à mesure se découvre un monde qui se reconstruit par une densité de trames, de figures et de fluides noires, symboles d’énergie et de vie. Sur chaque exemplaire de cette sérigraphie, une dégoulinure de peinture en fait une œuvre unique.

Pourquoi sommes-nous obligés de nous taire ? Telle est la question que soulève cette sérigraphie.

Nous avons tous les clefs pour raisonner et prendre conscience de ce qui se passe dans notre planète or notre société nous ôte la possibilité de nous exprimer. Notre engagement, nos associations, nos actions solidaires peuvent émerger si chacun de nous, nous respectons et élaborons une pensée et des valeurs respectueuses d’autrui et de notre environnement.

Matthieu Exposito, par son geste d’effacement spontané, met en évidence un enjeu actuel, l’importance de la parole libre et de l’écoute pour vivre ensemble, en harmonie et en paix. Cette marque noire peut aussi nous suggérer une pollution, des déchets qui fragilise notre environnement, à l’air anthropocène, dans laquelle nous vivons.

Exposition « Végétale démocratie autour d’un verre »

Artistes invités : CONI, TAUMAH, LOU WIZ, TEREZA UZEDA, MATTHIEU EXPOSITO
 

du 1 au 17 juillet 2021

 
à l’atelier de Matthieu Exposito
 
Contacter l’artiste par téléphone pour plus d’information : 06 80 02 36 16
 
Avec un atelier de découverte sur la sérigraphie le 17 juillet : 
 
DÉCOUVREZ LA SÉRIGRAPHIE !!!
 
LE 17 JUILLET 2021, 15h/17h
?60 euros (tout compris)
Niveau : Débutant
L’atelier de Sérigraphie « les mains sales », incontournable dans la capitale mondiale de la Bande dessinée, nous fait l’honneur de venir à Toul dans son atelier pour vous faire découvrir la sérigraphie avec comme prétexte l’anniversaire des 801 ans de la cathédrale de Toul ! ! !
 
Photographie de la sérigraphie, prise par l’artiste
Que ta volonté soit Kin, un pont d’humanité à l’Odéon
Gagnez 3X2 places pour une projection de « La Saveur des coings » de Kristina Grozova et Petar Valchanov
Pauline Lisowski

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture