Salons
PAD : place au design !

PAD : place au design !

26 mars 2014 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Le très chic PAD, entendez Pavillon des Arts et du Design se tient dans le non moins chic jardin des Tuileries du 27 au 30 mars, l’occasion de croiser un best of actuel et historique des marchands d’art.

Ce qui saute au yeux c’est avant tout la diversité. 65 exposants sont ici rassemblés. Les peintures et sculptures du XIXe siècle et modernes dialoguent avec les Arts décoratifs du XXe siècle, les arts d’Asie, l’archéologie, le design contemporain, le verre, la céramique, les bijoux, les arts premiers, l’art précolombien ou encore la tapisserie.  On retrouve les stars que sont la Cité de la Céramique et leur remarquable Miroir de Lionel Estève dont la particularité est d’être en porcelaine  la galerie Dubois et la sublime  commode en acajou blond, une pièce unique de 1954 signée Jacques Quinet des nouveaux venus comme la très remarquée Galerie Torri qui via le travail de Victoria Wilmotte transforme la pierre lavique en tables. En peinture, il y a du people. Soulages chez Hubertize ou Brauner chez Hopkins. On craque aussi pour la sulfureuse balançoire « Saddle swing » de Bina Baitel à la Next Level. 

Lumières !

Lumineuse est cette édition qui propose pléthore en matière de luminaires. Vous aurez la chance inouïe de voir en vrai, à la galerie Chastel-Maréchal la fameuse lampe Satellite, tant de fois copiée, de Yonel Lebovici. La modernité de cet objet, créé en 1969 est saisissant, et l’on ne peut qu’être emportés par ces trois disques « transparents en méthacrylate » qui « pivotent sur un axe décentré. »

Un autre must de la lumière se trouve chez Pascal Cuisinier qui propose ici la « lampe 316 » de Jean-Boris Lacroix, créée en 1958, elle se compose de métal laqué, plexiglas et laiton doré.
Les sixties sont aussi en force chez Jousse entreprise et les drôles de lampadaires Elysées qui amènent une couleur annonciatrice de la décennie à venir. Mais le passé ne règne pas en maître. Le trés actuel designer Stuart Haygarth propose une fulgurante suspension faites de débris. De cette ambiance de récup naît un magnifique lustre.

Des prix 

PAD remet des prix prestigieux. Le prix du stand revient à la galerie Jacques Lacoste, le Prix du design contemporain à la table Magma de Victoria Wilemote. Le prix des Arts décoratifs du XXe siècle revient à Carl Hörvik, pour son Cabinet, (1925), dessiné pour le Pavillon Suédois
de l’Exposition des Arts Décoratifs de 1925. Le PAD est aussi l’occasion de trois donations au Musée des Arts décoratifs. Pour l’édition 2014 ce sont deux oeuvres de Martin Hlubucek qui rejoindront la collection, rejoint par Olivier Sidet et son Super Ghost Mirror, (2007), qui est lui aussi, opaque.

PAD 2014 est un beau salon, concis, qui reflète bien l’histoire de la création plastique. Les grands noms y croisent les plus actuels dans une circulation simple et efficace.

Visuel : ©ABN

Bina Baitel, SADDLE SWING, balançoire, 2013, Cuir, couture point sellier, réalisation fait-main assise: l. 70 L.44 cm H variable (on custom made). Edition de 8 + 2 EA + 2 PP. Photo : F. Kleinefenn, courtesy of NextLevel Galerie

Four Candlesticks, Sterling Silver,Juan and Paloma Garrido,Madrid 2007,40 cm height x 19 cm width (assembled).Limited edition of 6 pieces.
GARRIDO GALLERY

Lampe 316, Jean Boris Lacroix (1902-1984), Edition Luminalite – 1958, Métal laqué, plexiglas et laiton doré, Haut. 32 x Larg. 13,5 x Prof. 13,5 cm, GALERIE PASCAL CUISINIER

Lampe « Satellite », Grand modèle, Yonel Lebovici, 1969, GALERIE CHASTEL MARECHAL

Infos pratiques

« Une saison de nuits »: le premier roman de Joan Didion enfin traduit en français
The Last Shooting : l’exposition qui ravive la flamme Cobain
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture