Expos

The Last Shooting : l’exposition qui ravive la flamme Cobain

The Last Shooting : l’exposition qui ravive la flamme Cobain

26 mars 2014 | PAR Eugenie Belier

La galerie Addict, 14 et 16 rue de Thorigny dans le Marais, présente du 25 mars au 21 juin, l’incroyable exposition  de la dernière photo session de Nirvana par Youri Lenquette, shootée quelques semaines avant la disparition de Kurt Cobain.

 [rating=5]

Youri Lenquette est un photographe artiste et journaliste mais avant tout un photographe rock. C’est en travaillant pour le magazine Rock Best dans les années 90 qu’il rencontre Nirvana ; le groupe mais surtout le frontman Kurt Cobain n’est pas très docile et plutôt rebuté par les shooting photo. Cependant le photographe et l’ange blond du grunge tissent une véritable complicité lors d’une tournée Australienne.

Quelques année après, de passage à Paris pour des concerts c’est Kurt lui même qui sollicita Youri pour une séance photo, il arriva  avec les accessoires : une coiffe indienne et un pistolet 22 long rifle.

Quelques semaines après c’est avec une arme du même type que Cobain se donna la mort d’une balle dans la tête.

Le monde entier est sous le choc et les médias en profitent pour couvrir déraisonnablement l’événement tragique : rebondissements et théorie du complot en tout genre cernent alors sa mort, tandis que hystérique, sa veuve Courtney Love s’agite dans le vide et sur les unes.

Des sommes astronomiques furent alors proposées pour publier ses clichés à Youri Lenquette, mais celui-ci déclina obstinément.
Refus déontologique car ce n’était pas du journaliste mais de l’ami dont il s’agissait à présent. Dégoût certain et refus radical d’alimenter le buzz sur le suicide dramatique de Cobain, figure enfantée directement par le mal du siècle trop fragile et naturel pour le mythe qu’il incarnait malgré lui.

C’est ainsi que nous  découvrons les photos 20 ans après.

L’exposition dans une galerie en 2014 accentue la rupture avec la démarche commerciale et la recherche de l’effet de buzz. Pourtant buzz il y a, car ces photos pour la première fois dévoilées nous présentent un Kurt Cobain, souriant, enfantin presque puéril.
Les poses qui ont pu alimenter la rumeur et choquer les esprits , quand il s’amuse avec son revolver, le braquant contre sa tempe ou dans sa bouche, photos mythifiées dans lesquelles les fans perdus y cherchaient un sens prémonitoire, un message que le chanteur aurait voulu publiquement faire passer.
Ce n’est absolument pas l’avis du photographe Youri Lenquette, qui conscient de l’instabilité et de la fragilité de Cobain se rappelle très bien pourtant qu’il parlait à ce moment énormément de sa fille et qu’il projetait différents voyages…

C’est ce qui semble ressortir aussi de ces clichés légers tendres et insouciants ! Cela aurait été une bien étrange façon d’annoncer sa mort.

Rayonnant dans chacune des photos, comme un enfant tour à tour déguisé en indien, maquillé comme une femme, arborant des bagues à chaque doigt… Aucune lourdeur mais une véritable douceur candide s’échappe de chaque portrait. Cependant l’apparence générale de Cobain laisse transparaître une fatigue flagrante, du haut de son âge maudit (27ans) il en paraît facilement le double, éreinté par la vie.

Les planches, les polaroids et la coiffe de déguisement sont exposés. Seules les photos que Kurt lui même avait sélectionné à l’époque sont tirées en grand format; imprimées avec les moyens de l’époque, elles affichent un grain épais et des couleurs et une luminosité rétro qui raviront tous les amateurs d’instagram et autre application pour donner à sa vie instantanée des couleurs vintages.

Une exposition à ne pas manquer, véritable madeleine de Proust la vue de ses photos nous replonge directement dans notre adolescence et dans la passion grunge et punk qui ont pu l’accompagner pour certain.
Réminiscence rare et pourtant si agréable.

BO de cette virée nostlagique :

Infos pratiques

Musée des arts et métiers
Théâtre Ouvert
Hecht-Laetitia

One thought on “The Last Shooting : l’exposition qui ravive la flamme Cobain”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *