Arts
Les vernissages du week-end du 15 mars

Les vernissages du week-end du 15 mars

15 mars 2012 | PAR Celeste Bronzetti

La première moitié de mars sera bientôt franchie et pour accompagner le rapprochement du mois d’avril on vous conseille une série de vernissages qui ont l’air tout à fait attirant.

Jeudi 15 mars

 

À la Galerie Artco France c’est Karl Lagasse qui occupera la scène à partir d’aujourd’hui. Sculpteur, mais aussi photographe, peintre, vidéaste, ce jeune artiste s’inspire du monde urbain et des symboles de la ville contemporaine. Il utilise souvent des matériaux bruts comme ciment, bois, verre pour raconter son point de vue dans la société française contemporaine. Rendez-vous de 18h00à 21h00.

17, rue Mazarine 75006 Paris (M° Odéon)

L’Atelier 40 vous présente une sélection de l’œuvre de Isabelle Meglinky, cette artiste fascinée par tout ce qu’il y a de primordial dans les formes géométriques répétées. La lumière interagit avec les matériels et contribue à élever ces contours minimalistes vers l’abstraction. Les deux séries « Constructions » et « Architectures » ont un rapport avec le geste constructeur de l’homme. Vernissage à partir de 18h30.

40, avenue de Flandre 75019 Paris, France (M° Stalingrad)

En finir avec l’extension du pire est le nom de l’exposition qui sera ouverte à la Galerie Gaillard. Vernissage à partir de 18h00. Hélène Delprat occupe la scène , collectionneuse, ou plutôt « voleuse » d’images du répertoire iconographique obscène du siècle de Lumières Son œuvre semble renvoyer à l’idée d’une contamination illimitée des images, à l’imitation, au vol que tout art comporte.
12, rue de Thorigny 75003 Paris

28250 Senonches est la première exposition personnelle de Pierre Fisher, cet artiste aux créations polymorphes qui travaille souvent avec le bois et son tissu fibreux. La Galerie Lara Vincy ouvre les portes à ses dernières œuvres, réalisées dans une maison au cœurs de la forêt du Perche, dans la petite ville de Senonches. Vernissage à partir de 18h00.

47 rue de Seine – 75006 Paris – France

L’exposition qui ouvrira ce jeudi à la Galerie LJ s’intitule « Quarante par trente », mesures du petit format sur lequel ont travaillé les artistes participants. À l’occasion de Mois du Dessin, auquel cette galerie participera, elle a demandé à ses artiste réguliers de contribuer à cette initiative avec des oeuvres quarante pour trente, inaugurées à partir de 19h00 jusqu’à 21h30.

12, rue Commines FR-75003 Paris (M° Filles du Calvaire)

À la Galerie Les Filles du Calvaire c’est l’artiste anglo-américain John Beech qui expose ses ouvrages jusqu’au 28 avril prochain. Sa peinture conceptuelle réfléchit sur des problématiques d’espace et de volume en donnant une interprétation de l’héritage laissé par Marcel Duchamp et Andy Warhol à l’art contemporain.

17 rue des Filles-du-Calvaire, 75003 Paris (M° Filles du calvaire)

Le destin de fantômes à la Galerie Loevenbruck est une exposition de Philippe Mayaux. Cet artiste travaille sur les traces de la civilisation au sens anatomique : les petits animaux et les microbes sont l’objet de ses enquêtes artistiques, le découpage des molécules ne symbolise rien d’autre que le morcellement enregistré à tout niveau à notre époque. Le vernissage aura lieu à partir de 18h00.

6, rue Jacques Callot 75006 Paris

Sophie Nys et son exposition Bow Chucka Wow Wow à la Galerie Emmanuel Hervé : vernissage de 18h00 à 21h30. L’ Exposition s’est développée autour d’une photo qui représente une ancienne conduite d’eau découverte lors de la création de la station de métro Wall Street. Le rapport entre histoire et vie contemporaine au quotidien est le sujet de sa reflexion.

6, rue Jouye-Rouve 75020 Paris (M° Pyrénées)

La Galerie d’Architecture présente Périphérique Architectes : une grande diversité de projets est présentée (logements, écoles, universités, palais de justice, bibliothèques, stations de métro) dont une dizaine sont en cours de réalisation. La présentation sera faite sur plusieurs supports : maquettes d’étude, croquis de conception et plans des différentes phases du projet. Vernissage à partir de 18h30 jusqu’à 21h00.

11, rue des Blancs Manteaux 75004 Paris (M° Hôtel de Ville, Rambuteau, Saint-Paul)

Vendredi 16 mars
La Transgression est le sujet de l’exposition de Malgorzata Lempicka-Brian , présentée à la Galerie Plateforme à partir du vernissage qui aura lieu ce vendredi de 18h00 à 22h00. Le rapport entre la création et la transgression est étroit et permet le dépassement de l’existant vers d’autres formes toujours renouvelées. Une réflexion sur l’évolution incessante de l’homme dans la société.

73, rue des Haies 75020 Paris (M° Avron, Maraîchers)

À la Galerie Rue Vieille du Temple l’exposition Mayfly est le résultat de la rencontre casuelle entre deux artistes Isabelle Maiko Morin et Miyoko Caubet. Les deux,  travaillent sur la projection comme forme d’écriture : elle posent, à travers leur vidéo des questions autour des thèmes de l’imaginaire et du rêve.

97, rue vieille du temple 75003 Paris (M° Rambuteau, Saint-Sébastien – Froissart)

Samedi 17 mars

Charlotte Charbonnel à la Backslash Gallery, qui présente ce samedi son exposition personnelle autour des sujets de l’acoustique, la sismologie et le magnétisme. La matière dans sa définition plus vaste est questionnée et les sens des spectateurs sont sollicités tout au long de cet espace. Vernissage de 18h00 à 21h00.

9, rue Notre-Dame de Nazareth 75003 Paris

Fruit d’une collaboration avec la galerie brésilienne Vermelho, l’exposition qui ouvrira ce samedi à la Galerie Anne Barrault s’annonce attirante : le photomontage en photographie est le fil rouge de cette exposition qui questionne les origines de cette technique tout en en restituant une interprétation nouvelle.

22 rue Saint-Claude 75003 Paris

À la Galerie Magda Danysz, Words and Dreams est l’exposition qui inaugure ce week end : le vernissage aura lieu ce samedi de 18h00 à 21h00. Le sujet autour duquel les artistes (Fred Eerdekens, Kris Trappeniers et Mathias Schmied) qui y participent ont travaillé ,   développe  justement le rapport entre mots et rêve, à l’époque où l’écriture et la lecture vont rapidement vers une digitalisation totale.

78, rue Amelot 75011 Paris (M° Saint Sébastien Froissard)

La Galerie Patricia Dorfmann ouvre ses portes en rue de la Verrerie à Lionel Sabatté et à ses études sur la philosophie chamanique. Cette quête aboutit à une création artistique qui cherche à reproduire les rapports symboliques entre l’histoire du vivant concrète et une pensée magique de celle-ci. Vernissage de 14h00 à 21h00.

61, rue de la verrerie  75004 paris

Dan McCarthy présente son exposition Paintings & Drawings, dont le vernissage aura lieu ce samedi à 18h00 à la Galerie Suzanne Tarasieve Paris. Un ensemble de peintures et de dessins composent son oeuvre, entièrement centrée sur la figure humaine. Ce sont des personnages emblématiques et sans identités qui incarnent plutôt des états d’âme.

7, rue Pastourelle 75003 Paris

La Galerie GVQ présente La conspiration des Dauphins, où Lydia Venieri développe sa réflexion sur la Nature. Elle perçoit un univers à la fois orgasmique et funèbre autour d’elle et construit une oeuvre qui fait référence au monde  de l’enfance et des contes de fées. Vernissage de 18h00 à 20h00.

5bis, rue de Beauce 75003 Paris

Solitude de Régis Cozat est l’exposition qui ouvre à la Galerie Laure Roynette. Ce samedi de 17h00 à 21h00 le vernissage. Il s’agit d’un inventaire en prévalence photographique qui matérialise la variété de l’unité architecturale de la construction militaire médiévale.

20, rue de Thorigny 75003 Paris (M° Saint-Sébastien – Froissart)

Le son et sa mise en espace son le sujet de l’exposition de la Galerie Marion Meyer Contemporain. Deux artistes, Michel Aubry et Alexandre Joly, ont collaboré à mettre en forme ce parcours, dont le vernissage aura lieu à 18h00. Ces artistes ont interrogé ensemble les multiples interférences entre les sons et les images.

3, rue des Trois Portes 75005 Paris (M° Maubert – Mutualité, Saint-Michel)

 

Visuel : (c) Thomas Mueller

Pleyel : la programmation 2012-2013
Le nouvel endroit branché de la capitale: le W Hôtel
Celeste Bronzetti

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture