Arts

L’édition 2018 de la Nuit Blanche de Paris sous le signe de l’émergence

L’édition 2018 de la Nuit Blanche de Paris sous le signe de l’émergence

13 juin 2018 | PAR Solene Paillot

Aujourd’hui, mercredi 13 juin, s’est tenue la conférence de presse de l’édition 2018 de la Nuit Blanche de Paris. Bruno Julliard et Gaël Charbau nous ont livré quelques secrets de ce rendez-vous culturel désormais événement incontournable de la capitale.

La 17èmeédition de Nuit Blanche qui se déroulera dans la nuit du 6 au 7 octobre prochain « va se construire à l’image d’une constellation et vous plonger dans les étoiles » a annoncé d’entrée Gaël Charbau, le directeur artistique de l’édition 2018 de Nuit Blanche. Accompagné de Bruno Julliard, le premier adjoint à la Mairie de Paris en charge de la culture, Gaël Charbau a dévoilé sur la scène du théâtre de Paris-Villette les grandes lignes de cet événement qui se décomposera en quatre parcours ou plutôt en « 4 constellations ». Il a ensuite ajouté que cette année serait particulière puisqu’elle avait « pour ambition de faire rayonner les monuments connus et méconnus de la capitale » et de « donner une place nouvelle aux talents émergents dans toutes les disciplines artistiques ». Un voyage sous le signe de la découverte donc.

Paris dans les étoiles

Pendant une nuit, les Invalides, l’île Saint Louis, la Villette et la Porte Dorée se laisseront transformer en un ensemble d’étoiles habitées par les artistes. La constellation des Invalides connectera sur plus d’un kilomètre le Musée de l’Armée, le sous-sol des Invalides, une partie du Grand et du Petit Palais  ainsi que le pont Alexandre III grâce à une reconfiguration du Super kilomètre imaginé par le Studio UY077 pour la Biennale de Dakar. Celle de l’île Saint-Louis vous proposera un parcours de l’imprévu dans lequel des œuvres seront cachées dans les ruelles et les ponts de Paris. À l’Est de la capitale, dans la Constellation de la Porte Dorée, le danseur et chorégraphe Eric Minh Cuong Chastaing investira le lycée Elisa Lemonnier pour une Nuit de la danse sensorielle qui regroupe des enfants et des robots et enfin, la constellation de la Villette qui s’étendra sur tout le parc  et proposera un accueil spécifique aux familles avec enfants, accueillera un geyser extraterrestre d’argile rouge imaginé par Fabien Léaustic.  Comme chaque année, cet événement qui se veut populaire et festif sera gratuit pour tous.

`Le site : www.paris.fr/nuitblanche

Clap de fin pour la tournée de Bertrand Cantat
Fred Bazil Digital Manager chez Live Nation France nous parle du DOWNLOAD FESTIVAL
Solene Paillot

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *