Arts
La violence cultuelle de José Medeiros se devine à la Maison Européenne de la Photographie

La violence cultuelle de José Medeiros se devine à la Maison Européenne de la Photographie

10 octobre 2011 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Âmes sensibles, passez votre chemin. Dans le cadre de Photoquai, 25 clichés du photographe brésilien José Medeiros en 1951 viennent répondre à un  article publié  le12 mai dans Paris-Match la même année, orchestré par Georges Clouzot. Le sujet,  » les possédées de Bahia » avait semé la révolte par les stéréotypes véhiculés.

La rédaction de Cruzeiro décide de répondre au magazine français en envoyant leur photographe vedette sur le terrain accompagné du reporter Arlindo Silva. Tous deux partent à la recherche d’un Terreiro. Il s’agit d’une communauté afro-brésilienne qui pratique des rituels d’initiation à l’attention des jeunes filles. celles ci sont peinte, scarifiées et sanctifiées par le sang des animaux sacrifiés en leur honneur. Les deux journaliste ont eu accès aux journées de cérémonie.

Cette exposition rassemble une œuvre de photo-journalisme impressionnante de dureté et d’intimité. Les clichés en noir et blanc offrent des zoom sur les visages étonnement calmes de ces jeunes femmes. Elles semblent sereine là où nous somme choqués. Le feu, le sang, les incisions dans le crâne sont autant d’image montrées en gros plans, sans distance ni précaution.

Du point de vue artistique, les images sont superbes , totalement animées, totalement bouleversante. Une exposition bouleversante  à montrer avec précaution.

Toutelaculture offre 2×15 places pour Les Bonobos au Théâtre du Palais-Royal le 11 octobre
Tendance automne-hiver : les bottines victoriennes
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *