Galerie

Le Musée Imaginaire à la galerie Lefebvre et Fils à Paris

Le Musée Imaginaire à la galerie Lefebvre et Fils à Paris

19 juillet 2015 | PAR Christophe Dard

La galerie Lefebvre et Fils réunit jusqu’au 31 juillet 2015 un group show avec les céramistes les plus incontournables du moment, preuve de la pluralité des approches et des pratiques de cet art international.

 

Jean-Marie Appriou Pe?re du De?sert I, 2015 Gre?s e?maille?, peinture, dorure a? la feuille ; fonte de fer et acier Gre?s : 45 x 55 x 55 cm Dimensions hors tout : 123,8 x 54 x 70 cm ©Hugard&Vanoverschelde
Jean-Marie Appriou
Père du Désert I, 2015 Grès émaillé, peinture, dorure à la feuille ; fonte de fer et acier Grès : 45 x 55 x 55 cm Dimensions hors tout : 123,8 x 54 x 70 cm
©Hugard&Vanoverschelde

 

Le monde de la céramique est dynamique et en perpétuel renouvèlement. C’est cette effervescence que propose la galerie parisienne Lefebvre et Fils jusqu’au 31 juillet 2015 avec une exposition qui regroupe plusieurs artistes et qui voyage aux quatre coins de la planète. Américains, français, allemands, coréens, anglais, suisses, suédois, tous les artistes présentés ont l’ambition de dévoiler leur vision de la céramique et d’interroger cet art sur ses possibilités toujours plus grandes et surprenantes. Jeunes ou confirmés, les pionniers de la céramique explorent des voies jusque-là peu empruntées, guidés par leurs influences, Art brut, expressionnisme abstrait, poterie antique, bas-reliefs ou même Paul Gauguin.

 

Polly Apfelbaum Stan, 2014 Fai?ence e?maille?e 29,5 x 40 cm ©Hugard&Vanoverschelde
Polly Apfelbaum
Stan, 2014 Faïence émaillée 29,5 x 40 cm
©Hugard&Vanoverschelde

 

De fait la céramique contemporaine est en pleine mutation. Le group show de la galerie Lefebvre et Fils montre que la céramique est en accord parfait sur la gamme des matériaux. Jean-Marie Appriou intègre la céramique dans ses sculptures où se croisent aussi la fonte de fer et la peau tannée. Katinka Bock associe la céramique à des matériaux de construction tandis que Carissa Rodriguez lui adjoint des lames de rasoir. Arlene Shechet réunit céramique, bois et métal alors que Ulrika Strömbäck fusionne la céramique avec de la porcelaine. Si le premier art du feu est solidaire des autres matières et disciplines, la céramique sert même à représenter des lévriers chez Elisabeth Jaeger.

 

Vue d'une des salles de la galerie ©Hugard&Vanoverschelde
Vue d’une des salles de la galerie
©Hugard&Vanoverschelde

 

Enfin, chez d’autres artistes, la céramique est liée à la mode. Une œuvre, signée Polly Apfelbaum, en forme de palette, affiche un feu d’artifice de couleurs comme une étoffe apprêtée pour un défilé de haute couture. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si de nombreux céramistes travaillent ou ont travaillé dans la mode à l’instar de Jennie Jieun Lee, exposée l’année dernière dans la même galerie.

 

Claudia and Julia Mu?ller Blind Painting (bp 8, 16, 5), 2013 Fai?ence e?maille?e (2 supports en me?tal peint) 38 x 26,5 x 26,5 cm 43 x 18,5 x 18,5 cm 23 x 34,5 x 34,5 cm support : 92 x 28 x 20,3 cm ©Hugard&Vanoverschelde
Claudia and Julia Müller
Blind Painting (bp 8, 16, 5),
2013 Faïence émaillée (2 supports en métal peint) 38 x 26,5 x 26,5 cm, 43 x 18,5 x 18,5 cm, 23 x 34,5 x 34,5 cm support : 92 x 28 x 20,3 cm
©Hugard&Vanoverschelde

 

Finalement, avec ses interprétations et ses réalisations aussi différentes les unes que les autres, la céramique apparaît comme un art qui cache bien son jeu. Loin de son utilisation domestique originelle, la céramique est un vent d’audace qui apporte un souffle d’air frais au ciel des curiosités artistiques et la galerie Lefebvre et Fils nous livre cette richesse sur un plateau.

 

A gauche: Elizabeth Jaeger Yet to be Titled, (Dog 9), 2014 Gre?s, hydrocal, graphite gras, acrylique, cuir, laiton 88,9 x 111,8 x 40,6 cm ©Hugard&Vanoverschelde En haut à droite: Andrew Lord Untitled (from the Gauguin series), 2004/2012 Gre?s e?maille?, e?poxy et feuille d'argent 46 x 26 x 23,8 cm Signature et date au verso ©Hugard&Vanoverschelde
A gauche: Elizabeth Jaeger
Yet to be Titled, (Dog 9), 2014 Grès, hydrocal, graphite gras, acrylique, cuir, laiton 88,9 x 111,8 x 40,6 cm
©Hugard&Vanoverschelde
En haut à droite: Andrew Lord
Untitled (from the Gauguin series), 2004/2012 Grès émaillé, époxy et feuille d’argent
46 x 26 x 23,8 cm Signature et date au verso
©Hugard&Vanoverschelde

 

Christophe Dard

 

INFORMATIONS PRATIQUES
Le Musée imaginaire
Jusqu’au 31 juillet 2015
Galerie Lefebvre et Fils
24 rue du Bac 75007 Paris
Du mardi au samedi de 11h à 19h
01 42 61 18 40
www.lefebvreetfils.fr

La cartographie musicale et urbaine de Spotify
[Avignon Off] « Bulle », un concert pour les tout petits
Christophe Dard
Diplômé d'un Master d'histoire contemporaine et d'une école de radio, Christophe est journaliste, passé notamment par Europe 1. Il travaille depuis 2013 pour Toute la Culture.Compte Instagram : https://www.instagram.com/christophe_dard/?hl=fr

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *