Expos
La réalité augmentée pour le surréalisme au musée Dalì Paris

La réalité augmentée pour le surréalisme au musée Dalì Paris

24 juillet 2020 | PAR Chloé Hubert

Nous vous en parlions ici, le musée Dalì Paris au cœur de Montmartre propose au public de découvrir sa collection privée composée de plus de 300 œuvres. Pour les faire vivre, il s’associe avec SkyBoy et l’école de l’image Gobelins qui les mettent en mouvement à l’aide de la réalité augmentée. Une expérience surréaliste qui montre que le maître n’a pas fini d’inspirer !

Passez les portes du musée, et munissez-vous de votre téléphone portable. Il sera la clef d’entrée dans cette expérience. Scannez le QR code sur votre droite – il suffit d’ouvrir votre appareil photo, le reste est très intuitif – et de le pointer sur l’œuvre de Dalì en face. En regardant votre écran, vous verrez le tableau s’animer, le portrait du maître vous faire un clin d’œil, ses moustaches s’agiter, le tout avec des couleurs et formes diverses jaillissants du tableau. La visite peut dès lors commencer, dans une toute autre dimension.

Une technologie de réalité augmentée par SkyBoy

Si la collection est impressionnante – elle se compose de nombreux dessins, tableaux, sculptures et meubles – la technologie qui les met en mouvement lui confère un vrai plus, une réalité… augmentée ! C’est SkyBoy, une startup française installée à Station F qui propose Overlap Reality ®, sa solution MotionSpot de réalité augmentée pour nous faire vivre cette expérience. Le musée s’est également associé avec le géant des télécommunications Huawei dans cette aventure. Il nous propose donc une visite interactive fluide et intuitive accessible à tous sur smartphone. On arpente les lieux en admirant les œuvres surréalistes de l’artiste mais en cherchant d’un œil les QR code à scanner. Pour chacune, de courts films d’une trentaine de secondes se déclenchent sur notre téléphone qu’il suffit de positionner devant soit pour avoir l’impression que ce que l’on voit sur notre écran se passe dans le musée en face de nous.

La découverte d’une réalité surréaliste

Au fil des scans, on voit la réalité se modifier, se distendre, s’augmenter pour nous faire vivre une expérience finalement assez proche du projet artistique de Dalì lui-même. Derrière ces animations, ce sont les étudiants Graphistes motion designers en apprentissage à Gobelins, l’école de l’image, qui proposent des interprétations très personnelles de chaque œuvre. On voit des sculptures décoller, des statues danser, un œuf éclore, des tiroirs s’ouvrir et laisser échapper leur contenu imaginaire. Certaines œuvres sont plongées dans des toiles de Dalì, d’autres dans des univers qui à l’inverse tranchent tout à fait avec celui de l’artiste.

Une expérience qui stimule l’imagination

L’expérience transforme véritablement notre regard sur les le travail de Dalì. On arpente la galerie, mais avez un œil neuf, ou du moins plus créatif. On se demande avant de scanner comment nous aurions donné vie à ces œuvres si la question nous avait été posée comme à ces graphistes. Leur imagination stimule la notre. Cette expérience en réalité augmentée, à travers la réappropriation des productions de Dalì par de jeunes graphistes, nous permet également de nous approprier un peu plus ces œuvres. Celles de Dalì s’y prêtent parfaitement, et on se prend à l’imaginer jouer avec cette technologie, qui l’aurait ravie à coup sûr !

Une expérience en réalité augmentée à découvrir au côté de la collection permanente.

 

Lieu : Musée Paris Dalì, 11 rue Poulbot, 75018 Paris

Crédits: Pascal Gauzes©

 

Comment le FBI et le LA Times ont anéanti Jean Seberg
Festival Radio France Occitanie Montpellier : Le Festival Autrement
Chloé Hubert

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *