Expos

« Terres de riz », aux racines des cultures d’Asie

« Terres de riz », aux racines des cultures d’Asie

07 juin 2018 | PAR Laetitia Larralde

Pour son exposition photographique annuelle, le Musée Guimet nous propose de partir à la découverte d’un élément essentiel de la culture asiatique : le riz.

Au premier abord, le titre de l’exposition, Terres de riz, est un peu déroutant. Quel est le rapport entre la photographie, ou l’art plus largement, et l’aliment de base d’Asie ? Le commissaire de l’exposition Jérôme Ghesquière nous révèle ici, par un ensemble de photographies, dessins et quelques objets, la richesse du sujet et les intrications bien plus profondes que ce que l’on pense du riz dans le quotidien.

Si quelques documents évoquent l’Inde ou la Corée, l’exposition se compose principalement de photos de Chine et du Japon du 19eme et 20ème siècle. Selon les pays le mode de culture et de transformation varie, mais il est malgré tout possible de les rassembler autour de grandes étapes communes. On retrouve de même des paysages et des gestes similaires, des rizières en terrasse que l’évocation de la culture du riz fait tout de suite naitre dans nos esprits, au repiquage, le dos courbé et marchant dans l’eau. En partant de ces images symboliques, l’exposition nous emmène plus loin.
Les photographies de Chine se concentrent essentiellement sur les paysages, avec de nombreux clichés de Lartigue et Segalen, en mission archéologique dans le Sichuan et le Yunnan. Loin de l’image touristique de la rizière en terrasse, ce sont les qualités graphiques de ces paysages qui tendent vers l’abstraction, comme nous le fait comprendre la photo de Michael Kenna qui transforme les rizières en motif noir et blanc, qui font la beauté et la modernité de ces documents.

Les photographies japonaises quant à elles ressemblent plus à une recherche ethnographique, un travail de documentation sur la vie quotidienne dans les campagnes du XIXème siècle. Toutes les étapes de la culture au produit fini sont représentées, témoignant du travail long et fatigant nécessaire pour arriver à l’évidence alimentaire qu’est le riz en Asie. L’abondance de photographies sur la riziculture, faites par des japonais, des étrangers mais aussi beaucoup d’anonymes, dénote un intérêt culturel marqué pour le sujet, au même titre que les samurais ou les geishas.
Présent sur toutes les tables, lié au divin et aux célébrations sacrées, le riz est également présent dans les maisons japonaises sous la forme de divers objets. Le plus souvent tressée, sa paille sert à fabriquer nattes et tatamis, paniers, cordes, geta (chaussures traditionnelles), ou manteaux de pluie comme cet exemple rare présenté ici. Autre produit dérivé, le sake japonais (nihonshu), fait à base d’eau et de riz, est aussi indissociable du Japon dans notre imaginaire que le bol de riz. N’oublions pas non plus tous les objets nés de cette culture : les outils agricoles, les chapeaux pour se protéger aux champs, ou les contenants pour cuisiner et manger. Le riz se retrouve dans les ventres, sur les corps, et tout autour d’eux, tel un principe fondateur essentiel et discret.

Les collections photographiques du musée Guimet semblent d’une richesse sans fin. A chaque nouvelle exposition elles ne cessent de nous émerveiller par leur qualité tant esthétique que documentaire, et par leur capacité à nous proposer des images inédites sur des civilisations et des époques encore nimbées du mystère des grandes explorations.

Terres de riz
Musée national des arts asiatiques Guimet – Paris
Du 6 juin au 8 octobre 2018

Visuels 1-3-4-5 : © MNAAG, Paris / droits réservés – 2 : © Michael Kenna / MNAAG

Thinking Things de Georges Asperghis ouvre le Festival Manifeste au Centre Pompidou
Les vernissages de la semaine du 7 juin
Laetitia Larralde
Architecte d'intérieur de formation, auteure de bande dessinée (Tambour battant, le Cri du Magouillat...)et fan absolue du Japon. Certains disent qu'un jour, je resterai là-bas... J'écris sur la bande dessinée, les expositions, et tout ce qui a trait au Japon. www.instagram.com/laetitiaillustration/

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *