Expos
Love Brings Love, le défilé hommage lumineux à Alber Elbaz au Palais Galliera

Love Brings Love, le défilé hommage lumineux à Alber Elbaz au Palais Galliera

10 mars 2022 | PAR Yaël Hirsch

Jusqu’au 10 juillet, le Palais Galliera expose le défilé idéal en l’honneur du créateur qui a redonné vie à Guy Laroche et Lanvin et pris la suite de Yves Saint-Laurent en sa maison et qui a disparu trop tôt le 21 avril dernier à l’âge de 59 ans. Love brings love est un bel hommage, débordant de créativité. 

Né à Casablanca, fait l’armée en Israël et ses classes de mode à New-York, Alber Elbaz a enlevé le « t » de son prénom pour se lancer dans la vie de créateur. À Paris, ses matières enveloppantes, ses couleurs vives, sa tendresse et son humour ont renouvelé une scène très prisée et très exigeante. Son décès prématuré, quelques semaines après le premier défilé de sa propre marque, AZ Factory, a choqué le monde de la mode. Ses pairs, maîtres, collègues et disciples lui rendent hommage à travers un défilé hommage qu’on voit sur un grand écran et qui se dérouler comme sur un tapis long et noir, dans une scénographie signée Alexis Patras et selon un ordre alphabétique,  pour les deux grandes salles du Palais Galliera. 

Love brings Love

Tout commence par une peinture où le petit homme de grande énergie semble nous attendre l’oeil en coin, sous un coeur et le titre de l’exposition qui était son mantra préféré « Love brings love ». Il y en aura d’autres tout au long du parcours que rythme la musique de Bellini, des films de Wong Kar-wai et des tubes de Leonard Cohen. Tout commence par A, par AZ Factory donc, avec une robe noire toute simple et toute sexy qu’Alber Elbaz a pensé comme une couche protectrice autour de la femme : « J’avais un rêve, celui de faire une robe, juste une simple robe qui puisse enlacer une femme. Une robe qui vous étreint quand vous en avez besoin ».  Le défilé peut commencer sous le mot d’ordre : « The nature of fashion » is family ». 

La créativité au rendez-vous 

B comme Bottega Veneta en vert vif, C comme Rei Kawakubo pour Comme des garçons qui plastique Minnie ou V comme Donatella Versace, toutes et tous rendent hommage aux matières bouffantes (meilleur prix à la cap de super-héroïne avec l’effigie d’Alber Elbaz dessinée par Bruno Sialelle pour Lanvin), suaves et pneumatiques, ainsi qu’aux couleurs vives et au noir profond. Parmi nos chouchous : les ongles « griffés Elbaz » sous un décolleté violet improbable par Alessandro Michiele chez Gucci ou la robe foulard ET cavalière qui arbore  un patron du visage du créateur au dessus de bottine très pointues chez Hermès par Nadège Vanhée-Cybulski. Quant à Olivier Rousteing chez Balmain, il n’hésite pas à booster le gabarit et les épaules de son truc en rose sur robe T-shirt dessiné. L’on termine par un ensemble en soie du soir chez AZ Factoy avec un mot d’hommage superbe de AZ Factory à son fondateur  : « tu nous a appris qu’aucun rêve n’est trop grand et aucun détail trop petit ». 

On quitte le défilé pour entrer dans des collections de photos et vidéos d’Alber Elbaz et se repasser le film d’une vie qui a inspiré plus d’un créateur et d’une créatrice… Une exposition créative et émouvante qui permet de se poser mille fois la question de l’élégance et du goût pour mieux les relativiser. Indispensable … 

 

visuels (c) Balmain par Olivier Rousteing, Gucci par Alessandro Michele, Hermès par Nadège Vanhee-cybulski, AZ Factory par l’équipe du studio d’Alber © Filippo Fior. Portrait d’Alber Elbaz, 2020 ©Stéphane Gallois

« Un temps pour Elles » au Théâtre des Champs-Elysées ce mardi 8 mars 2022
Dvorak et Brahms se retrouvent à la Cité de la Musique avec David Grimal et Les Dissonances
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture