Expos

Les vernissages de la semaine du 8 janvier 2015

Les vernissages de la semaine du 8 janvier 2015

09 janvier 2015 | PAR Audrey Altimare

Cette semaine, la peinture est mise à l’honneur dans notre sélection des vernissages de la semaine. Se mêlent allègrement nouvelle génération et rétrospectives, monochromes et palettes de couleurs acidulées… et même un peu de Wagner.


Derniers jours

Georges Rousse à la Galerie Catherine Putman

« Matsushima/Paris/Santiago » qui rassemble le travail de Georges Putman sur l’étoile et ses multiples significations est prolongée jusqu’au 10 janvier. A travers 3 œuvres représentant des étoiles, Matsushima, Samaritaine et Santiago, l’artiste délivre les différents sens que cette forme géométrique peut représenter. Dans un Japon marqué par la catastrophe de Fukushima, l’étoile prend le symbole du désir de survie. Dans les bâtiments de l’ancien grand magasin du 18ème siècle, elle représentera les fastes d’une gloire passée et l’arrivée d’une renaissance. Elle bousculera les principes architecturaux dans l’installation chilienne.

Informations complémentaires ici

Leonor Fini à la Galerie Patrick Fourtin

Dans le cadre de la 8ème foire d’art moderne et contemporain Art Elysée, les galeries Minsky et Patrick coproduisent l’exposition Œuvres Majeures dédiée à Leonor Fini. Organisée dans la galerie Patrick Fourtin, elle comprend du mobilier du XXème siècle et une vingtaine d’œuvres présentées en roulement. Marquée par le surréalisme, Leonor Fini mettait en scène des personnages androgynes ou des femmes aux yeux clos dans des atmosphères ou l’érotisme et la cruauté sont omniprésents. L’artiste a fini sa vie dans le quartier parisien du Palais Royal, quartier dans lequel se trouve la galerie qui propose ses œuvres. L’exposition est prévue jusqu’au 17 janvier.

Informations complémentaires ici

9 janvier

Un collectif d’artistes à la Galerie Gourvennec Ogor de Marseille

L’exposition « A corps perdus #2 » fait suite à l’exposition « A corps perdus #1 » qui s’était tenue à Paris de novembre à décembre 2013. A Marseille, l’accent est mis sur les images et dévoile les comportements et les modes de vie de la masculinité contemporaine. 13 artistes y exposent leurs œuvres, s’évertuant à transformer l’espace d’exposition en un territoire festif.

L’exposition se tiendra du 9 janvier au 7 mars 2015, plus d’informations ici

10 janvier

Jesus Rafael Soto à la Galerie Perrotin

Ouverte à Paris et à New York, l’exposition « chronochrome » s’insère dans la mouvance de redécouverte des œuvres du peintre vénézuélien impulsée par le Centre Georges Pompidou en 2013. La galerie propose une rétrospective de 1957 à 2003 et soumet aux visiteurs des œuvres « déroutantes, vertigineuses et insaisissables ». Le titre de l’exposition fait ici référence à l’utilisation de la monochromie dans les créations de Jesus Rafael Soto et aux conséquences que cette technique peut avoir sur la perception du travail artistique en lui-même.

L’exposition se tiendra du 10 janvier au 28 février 2015, plus d’informations sur le site de la galerie

Jonathan Meese à la Galerie Daniel Templon

Jonathan Meese, figure majeure de l’art contemporain allemand, s’invite une nouvelle fois à la galerie Daniel Templon, 4 ans après sa dernière exposition. L’exposition « Parsifal de large » est consacrée à la dernière œuvre de Richard Wagner, Parsifal. Passant par toutes les gammes et toutes les techniques artistiques, l’artiste fait vivre à travers ses tableaux ce que le compositeur appelait un « festival scénique sacré ». En 2005, Jonathan Meese avait déjà réalisé une improvisation sur l’œuvre de Wagner au Berlin Staatsoper.

L’exposition se tiendra du 10 janvier au 21 février 2015, informations complémentaires ici

Un collectif d’artistes à la Galerie Almine Rech

Regroupant une vingtaine d’artistes, «The Shell (Landscapes, Portraits & Shapes), a show by Eric Troncy», se donne l’objectif d’offrir un panorama artistique tel qu’il existe aujourd’hui. Mises en scène « à la Google », les œuvres ne sont pas hiérarchisées, que cela soit chronologiquement ou stylistiquement. Une chose les unit pourtant, raconter un fragment de l’histoire de la peinture.

L’exposition se tiendra du 10 janvier au 14 février 2015, plus d’informations sur le site de la galerie.

13 janvier

Rineke Dijkstra à la galerie Marian Goodman

La troisième exposition personnelle de l’artiste néerlandaise convie les visiteurs à découvrir deux nouvelles vidéos, Marianna (the Fairy Doll) et the Gymschool, St Peterburg. Même si Rineke Dijkstra est connue pour ses portraits photographiques, elle réalise aussi des portraits filmés depuis 1996. Marianna (the Fairy Doll) met en scène l’entraînement d’une jeune danseuse classique évoluant au sein de l’école de ballet pour enfants d’Ilya Kuznetsov à Moscou. La deuxième vidéo propose une étude de jeunes adeptes de la gymnastique rythmique, éduqués à cacher leurs émotions.

L’Exposition se tiendra du 13 janvier au 21 février 2015, plus d’informations sur le site de la galerie

14 janvier

Balthus à la Gagosian Gallery

A travers une sélection de peintures de dessins et de photographie, sélectionnés avec l’aide de la famille de l’artiste, la Gagosian Gallery présente une rétrospective du travail de Balthus à Paris depuis l’exposition du Centre Georges Pompidou en 1983-1984.

L’exposition se tiendra du 14 janvier au 28 février 2014, plus d’informations ici

Nous sommes Charlie
« Listen up Philip » : même en Upstate, Alex Ross Perry persiste et signe dans l’existentialisme new-yorkais
Audrey Altimare

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *