Expos

« L’art du pastel de Degas à Redon », un incontournable au Petit Palais

« L’art du pastel de Degas à Redon », un incontournable au Petit Palais

17 novembre 2017 | PAR Victoire Chabert

Pour la première fois le Petit Palais dévoile au public un ensemble de 130 pastels, tous issus de ses collections. À travers l’exposition, «L’art du pastel de Degas à Redon», le visiteur découvre les courants artistiques du 19ème siècle, de l’impressionnisme au symbolisme.

Le Petit Palais nous réjouit en nous présentant une exposition composée de 130 pastels. Hormis quelques pièces souvent reproduites, cette exposition rassemble des œuvres pour la plupart inédites. Une exposition sur le pastel, c’est aussi rare que précieux car au XVIIIè siècle, les réalisations au pastel ne sont considérées que comme des esquisses ou des brouillons, qu’il n’était pas utile de conserver une fois l’oeuvre peinte. L’héritage est donc faible. D’autant plus que le pastel est extrêmement fragile, il ne supporte pas la lumière ni les variations de températures. Les œuvres présentées dans cette exposition sont donc condamnées à retourner rapidement dans les réserves du musée. C’est dans le dernier quart du XIXè siècle puis au début du XXè siècle, que le pastel bénéficie d’un véritable renouveau dont témoignent la grande majorité des œuvres présentées ici.

 

Elisabeth Vigée-Lebrun, La princesse Radziwill. © Petit Palais/Roger Viollet
Elisabeth Vigée-Lebrun, La princesse Radziwill. © Petit Palais/Roger Viollet

« L’art du pastel de Degas à Redon » est centrée sur le second âge d’or du pastel. Issues des collections du Petit Palais, les tableaux représentent un florilège des grands maitres de l’impressionnisme, du symbolisme et du naturalisme. À la fois chronologique et thématique, le parcours de l’exposition est organisé autour de cinq sections qui s’attachent à présenter les différents courants esthétiques et leur cercle d’artistes. La scénographie s’articule autour d’une travée centrale qui distribue chaque salle thématique, retraçant ainsi comment le pastel, d’un outil d’expérimentation est devenu une forme de modernité. Au XVIIIè siècle le pastel se devait d’imiter au plus proche le rendu de la peinture à l’huile comme en témoigne les portraits, tel celui réalisé par d’Elisabeth Vigée-Lebrun en début de parcours. Puis, le pastel devient un médium à part entière, une alternative à vraie œuvre d’art. Comment a-t-il atteint une telle dimension et pourquoi ?

 

Léon Lhermite, La moisson. Les lieuses de gerbes, 1897. © Petit Palais/Roger-Viollet
Léon Lhermite, La moisson. Les lieuses de gerbes, 1897. © Petit Palais/Roger-Viollet

Tout d’abord avec les paysagistes désireux de peindre en plein air mais embarrassés par un matériel de peinture trop lourd et des temps de séchage trop longs. Puis, chez les impressionnistes comme Berthe Morisot, Auguste Renoir, Paul Gauguin et Edgar Degas, le pastel est très apprécié pour sa rapidité d’exécution qui permet de capturer l’instant, la lumière, le mouvement. Pour les portraitistes des milieux mondains, comme James Tissot, Victor Prouvé, Pierre Carrier-Belleuse, les tonalités délicates du pastel, sa matière veloutée, sont autant d’atouts qui flattent le visage de leurs modèles. Le pastel autorise toutes les audaces, il suffit de jouer sur le trait et le geste pour tisser la couleur.

 

James Tissot, Berthe, 1883. © Petit Palais/Roger Viollet
James Tissot, Berthe, 1883. © Petit Palais/Roger Viollet

Le très bel ensemble d’oeuvres symbolistes comme celle de Charles Léandre ou d’Odilon Redon marque le point d’orgue de cette exposition. Ici, les salles et la travée épousent l’architecture du lieu et créent un dialogue entre les collections et le bâtiment, soulignant la contemporanéité des œuvres et de leur écrin.

Charles-Lucien Léandre, Sur champs d'or, 1897. © Petit Palais/Roger Viollet
Charles-Lucien Léandre, Sur champs d’or, 1897. © Petit Palais/Roger Viollet

L’exposition « L’art du pastel de Degas à Redon » est conçue comme un parcours didactique sur l’histoire de l’art du pastel. Elle nous raconte tout en chef d’œuvres le rôle du pastel, illustré par les plus grands de Renoir à Redon et de Gauguin à Degas. Ces pastels ne sont ni prêtés, ni souvent exposés, c’est une occasion inédite et immanquable pour le public, de découvrir cette collection du Petit Palais.

Infos : L’art du pastel de Degas à Redon / La collection du Petit Palais Du 15 septembre 2017 au 08 avril 2018 Avenue Winston Churchill 75008 Paris Du mardi au dimanche de 10h à 18h

Agenda des soirées du week-end du 17 novembre 2017
Act Up à 120 BPM, la soirée caritative d’Act-Up pour la journée du sida
Victoire Chabert

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *