Expos

La 12ème biennale investit Lyon jusqu’au 5 janvier

La 12ème biennale investit Lyon jusqu’au 5 janvier

13 octobre 2013 | PAR Yaël Hirsch

 

 

Présentant 77 artistes contemporains dans 5 lieux (dont le MAC et la Sucrière) et placée sous l’égide du commissaire Gunar B. Kvaran, la 12ème biennale de Lyon a pour noyau le thème de « la transmission ». Une direction qui enjoint les artistes à « narrer » la genèse de leurs œuvres sur le mode « Entretemps… brusquement, et ensuite …

[rating=4]

Réunissant des artistes très célèbres comme Erro, Frabrice Hyber, Yoko Ono (Sucrière), Matthew Barney, Ryan Trecartin & Lizzie Fitch ou Jeff Koons (MAC) et de jeunes talents prometteurs tels l’orfèvre du son et de l’image de 24 ans, Hannah Weinberger (présente sur les deux sites), la biennale d’art contemporain de Lyon est une explosion de propositions. Ces dernières sont toutes plus ou moins axées sur ce thème de la transmission, avec des cartels développés où les artistes expriment leur démarche dans un court texte. Toute La Culture a pu visiter les trois riches d’étage du MAC.
Parmi les créations réalisées spécialement pour la biennale, plusieurs œuvres nous ont marqués. D’abord « Je suis intacte et je m’en fous », tapissé de murs à fleurs, de la rochelaise Lili Reynaud-Dewar, qui s’étale sur deux pièces, une où le corps d’une danseuse est mis en scène, terriblement libre, dans un espace où l’on ne discerne plus entre l’intime et le public et l’autre qui présente la baignoire aux liquides mélancoliques qui a servi de point d’orgue au tournage. L’île paradisiaque projetée dans de la vapeur d’eau de Antoine Catala, « Il était une fois », a su nous surprendre et nous faire rêver. Les chouettes de la norvégienne Ann Lislegaard nous ont communiqué via écran plasma et leur 3D mythologique une grande sagesse obscure (« Oracles owls »). Et la saga du chinois Yang Fudong sur « la fille inconnue » et comédienne Ma-Sise nous a émus de beauté, d’hommage au 7ème art et nous a paru très subtil dans son jeu créatif et multimédia avec la notion de biographie.

Enfin, nous sommes à nouveau entrés avec plaisir dans l’univers à la fois monumental et filmique de Matthew Barney avec « Ambregris et deuil dans une station de dépeçage » (2005-2010), nous avons adoré voir notre reflet dans une sculpture replète, familière et délicieusement dorée de Jeff Koons (« Balloon Venus », 2004) et l’univers punk et violent de l’immense installation avec vidéos de , Ryan Trecartin & Lizzie Fitch.

Unique en son genre, la biennale est un événement qui se donne l’espace de présenter la création plastique contemporaine sous mille visages et nous aurions aimé avoir plus de temps pour nous perdre dans les méandres de Lyon et continuer d’explorer ce monde vaste et complexe avec les artistes de tous âges et tous bords qu’elle met en avant.

Pour ceux qui seront dans la ville, les 19 & et 20 octobre, ne manquez surtout pas le week-end de performances où 9 artistes interviendront sur la notion de storytellig, au MAC.
A noter : Gardez votre billet qui vous donne accès aux 5 sites et à tous les évènements de la biennale.

Infos pratiques

Un avenant à la convention collective du cinéma enfin signé
Le parfum a la cote aux éditions du Chêne
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

2 thoughts on “La 12ème biennale investit Lyon jusqu’au 5 janvier”

Commentaire(s)

  • Nicolas

    Petite coquille sur la 1ère phrase, il s’agit plus de Sucrière que de sucrerie! ;-)

    octobre 14, 2013 at 11 h 07 min
  • Bastien Stisi
    Bastien Stisi

    Merci Nicolas, c’est corrigé !

    octobre 14, 2013 at 13 h 00 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *