Expos
[Expo] « Dialogue entre l’Orient et l’Occident » dans le cadre de l’année France-Chine 50 ans de relations

[Expo] « Dialogue entre l’Orient et l’Occident » dans le cadre de l’année France-Chine 50 ans de relations

03 novembre 2014 | PAR Sandra Bernard

Les commémorations des 50 ans de l’établissement des relations diplomatiques entre la France et la Chine battent toujours leur plein. En ce dernier week-end des vacances de la Toussaint, de nombreux artistes chinois mais également quelques artistes français exposent côte à côte leurs œuvres, dans le prestigieux écrin du carrousel du Louvre.

Sur un espace de 3 100m², 400 œuvres ont été sélectionnées par les organisateurs Le Centre culturel et artistique Franco-Chinois, le China international Culture Communication Center et l’Association Culture et Beaux-Arts de France. Sont ainsi présentées des peintures à l’huile, des lavis, des sculptures, des calligraphies, des porcelaines, etc. de facture moderne ou classique.

Parmi les œuvres ayant le plus retenu notre attention, citons les peintures photo-réalistes de CHENG JIGUANG, spécialisé dans les portraits des populations tibétaines. Les lavis de YANG JIANCHEN ornés de magnifiques coqs au regard si particulier et humain, s’ébattant dans une nature luxuriante et colorée. Les peintures de WU XUEBIN qui, pour l’occasion, a associé ses célèbres poissons miraculeux (sa marque de fabrique) aux grands monuments parisiens que sont le Louvre, la cathédrale Notre-Dame, la tour Eiffel, le Centre Pompidou ou encore l’arc de Triomphe, aux côtés d’œuvres plus classiques du répertoire chinois. Les œuvres fines et détaillées de grandes dimensions, mais de styles très différents, de YANG LIANSHENG et de LI GANG. Intéressantes et décalées, les peintures de XU YING dénotent d’une certaine fantaisie et ne sont pas dénuées d’humour. Toujours côté peinture,  vrai coup de cœur pour l’exposition « La poésie du quotidien » réunissant les peintures de DUOLING HE, XIAOMING LIN ET de NI ZENG s’est révélée particulièrement douce et touchante avec ses représentations oniriques, ses paysages romantiques, le tout teinté d’une touche de symbolisme.

Côté sculpture, c’est LI XIAOCHAO qui ouvre l’exposition avec des bronzes rendant hommage au monde paysan et ses anciens. Différentes et surprenantes, les sculptures sur jade (Feicui) de WANG JUNYI impressionnent par leur finesse et leur précision, illustrant des thèmes proches de la nature, d’autant plus, quand ont sait que le jade est une pierre très difficile à travailler.

Les arts populaires n’étaient pas en reste avec une présentation de découpages et collages de grande précision de SHI JUNFENG, ou encore la vente de petits objets manufacturés artisanaux.

Cette exposition est également l’occasion de présenter les villes partenaires : Nice, Chengde province de HeBei, Moret-Sur-Loing et le District de Men ToGo Beijing. L’exposition « Dialogue entre l’Orient et l’Occident » met en effet l’échange interculturel entre les villes chinoises et françaises à l’honneur.

CHENGDE (située dans la Province du HeBei) présente une exposition consacrée au plus grand jardin impérial existant au monde : la résidence de montagne de Chengde, où les Empereurs Qing avaient l’habitude de séjourner en été pour fuir la chaleur.

Le District de TOGO, situé à BEIJING, présente également un atelier d’échanges artistiques ouvert à tous, ainsi qu’une exposition photos de paysages de la ville de Beijing.

Les villes françaises participantes NICE, MORET-SUR-LOING et BARBIZON présentent des œuvres d’artistes locaux héritiers des grands peintres de l’Ecole de Barbizon, ou encore du peintre prestigieux Alfred Sisley, qui fit de Moret-Sur-Loing un haut lieu culturel.

Le but affiché de cette exposition est non seulement de présenter des artistes contemporains Chinois et français, mais surtout de faciliter et d’encourager les échanges interculturels entre les deux pays.

Informations pratiques : 

Dialogue entre l’Orient et l’Occident, Carrousel du Louvre, du 30 octobre au 2 novembre 2014, gratuit.

Visuels : © Sandra BERNARD

Infos pratiques

Gagnez 5×2 places pour la pièce « La Locandiera » au Théâtre La Boussole
Mort de l’écrivain et journaliste Pierre Daix
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture