Arts

Exposition Wifredo Lam à Nantes

02 mai 2010 | PAR Coline Crance

Le musée des Beaux-arts de Nantes du 29 avril au 29 août 2010 présente la première grande rétrospective Wifredo Lam en France depuis celle organisée en 1983 au musée d’art moderne de la ville de Paris après la mort du peintre. L’exposition est organisée avec le concours du fils de l’artiste , Eskil Lam.

Cette exposition à travers 60 oeuvres , offre une vison générale de l’ensemble du travail du peintre : les grandes périodes de sa création mais aussi un aperçu des différentes techniques artistiques qu’il pratiqua , peintures , illustrations, céramiques …  

Le travail de Wifredo Lam est le reflet de l’un des caractères essentiels de l’art moderne au cours du 20e siècle. En effet , peintre du métissage, né à Cuba d’un père chinois et d’une mère afro-hispanique, il incarne cette volonté d’un rapprochement avec les oeuvres produites par d’autres continents, d’autres cultures , d’autres imaginaires … Ses tableaux peuplés de créatures hybrides, rêvées, végétalisées portant des titres évocateurs de divinités afro-cubaines , Ana Mu, Elegua sont le miroir de cet enchevêtrement de pensées, d’esthétismes , qui furent longtemps étrangers les uns aux autres.

Son oeuvre maîtresse, la jungle (1942) qualifiée par Max-Pol Fouchet de « poème barbare, monumental, superbe » est une puissante synthèse d’une euphorie poétique né de ce métissage des cultures. Au mystère des cérémonies cultuelles se mêlent des corps desaxés , diformes, emprunts d’une lumière lunaire qui ne révèle pas moins une réalité cruelle , un érotisme sombre écho d’un monde à la dérive… Aimé Césaire en 1979 écrit de Lam qu’il est « celui qui rappelle le monde moderne à la terreur et à la ferveur première. »

Tissage-métissage d’un patrimoine archaïque perdu entre l’ancien et le nouveau monde , le parcours artistique de ce peintre-poète , habité par d’étranges créatures , par de monstrueuses chimères, s’ancre à la fois dans la douleur de deuils personnels mais aussi dans la violence d’évènements vécus, comme en Espagne dont Lam fut le témoin. Monde chimérique, inspiré, son oeuvre fait donc de Wifredo Lam l’un des iniateurs avant le déferlement de la mondialisation, de l’interculturalité et du métissage artistique.

Exposition Wifredo Lam « voyages entre caraïbes et avant-gardes » , Musée des Beaux-arts de Nantes, 10 rue Georges Clemenceau. Tél : 0251174500. Tramway : ligne 1 , arrêt Duchesse Anne + Busway ( place Foch) Plein tarif : 6euros / réduit 3 euros.

 

Infos pratiques

La Fête des non-parents célèbre le non-désir d’élever des enfants
Thibaut de Saint-Pol, Ecrire c’est aussi faire un travail de sociologue
Coline Crance

2 thoughts on “Exposition Wifredo Lam à Nantes”

Commentaire(s)

  • damaso Fong

    Sr. Skil Lam

    El que subscribe Damaso Fong ciudadano brasileiro, me encuentro en Paris hasta el proximo dia 7 y me gustaria tener un encuentro con el señor, para tratar asunto de negocios, puede contactarme por el celular 0608929792,
    Lo espero

    Damaso Fong

    juillet 2, 2010 at 12 h 46 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *