Arts
Exposition DIRTY HARRY VOL.1 au 59 Rivoli

Exposition DIRTY HARRY VOL.1 au 59 Rivoli

08 août 2012 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Rassemblés autour du pochoiriste YARPS,  16 artistes se sont rassemblés au  59, rue de Rivoli pour présenter leurs travaux sur Dirty Harry. Ce soir, à 18h, l’expo sera vernie avec en prime un concert suprise.

Toute personne s’étant un jour promenée rue Rivoli se souvient de l’emblématique 59Rivoli.Cet ancien  immeuble laissé à l’abandon par le Crédit Lyonnais et l’Etat était occupé par le collectif d’artistes électron libre depuis 1999. Ce collectif dénonçait le manque d’espace de création dans la capitale. La ville de Paris l’a  racheté pour la somme de 30 millions d’euros et fait de nombreux travaux de rénovation pour le mettre aux normes de sécurités. Le bâtiment,après s’être refait une beauté, est aujourd’hui un lieu d’acceuil et d’exposition.

Cet été, pendant quelques jours,  des artistes issus de trois univers étroitement liés : le street-art, la bande dessinée, la photographie s’emparent de ce personnage de film puis de série campé par le cow-boy eastwood.

Qui expose ?

Le pochoiriste YARPS, le collectif Nice Art, le sculpteur et mouleur Gregos, le détourneur de pub Happy Fingers, le protéiforme Tarek, le peintre JpMalot, le rockeur Spizz, les illustrateurs Thierry Guitard et Alteau&Ali Atkins, les dessinateur Tramber, Taga, les photographes Anne-Caroline Rouyer, Urbanhearts, l’enqueteur Olivier B et celle qui observe, Chloé des Lysses.

 

 

 

 

« L’art d’aimer. De la séduction à la volupté », une ode à l’amour dans l’art chez les éditions Textuel
Laisser les cendres s’envoler, Nathalie Rheims réactive le deuil de la mère
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture