Design
KMoMA, un temple de la culture pour Calcutta

KMoMA, un temple de la culture pour Calcutta

25 juillet 2011 | PAR Justine Hallard

À contrario de ses grandes sœurs – New Delhi et Bombay – Kolkata (anciennement Calcutta) ne possédait toujours pas de musée d’art moderne. Le mal va être être bientôt réparé et mieux que ça encore ! Arrivée du Kolkata Museum of Modern Art (KMoMA).

Tout a commencé dans les années 90, avec la toute première exposition Picasso en Inde, que Kolkata s’était vue passer sous le nez pour manque de structure d’accueil. Artistes et connaisseurs ont alors crié au scandale et à juste titre pour cette mégalopole dite, à l’époque, capitale culturelle du pays !

La ville se prépare aujourd’hui à accueillir en 2015 le plus grand musée d’art moderne, non pas de l’Inde, mais d’Asie ! En gestation depuis plusieurs années, la ministre Mamata Banerjee a ratifié le projet vendredi dernier. Place désormais à un chantier colossal de près de 64 millions d’euros (en partenariat public et privé), dont le design a été confié au prestigieux cabinet d’architectes suisse Hertzog & de Meuron (à qui l’on doit la Tate Modern de Londres). Pour ce temple de l’art moderne et contemporain, qui rassemblera des œuvres nationales comme internationales, sur neuf étages et quarante-quatre galeries, les architectes ont fait le choix de la sobriété et d’un symbole de l’art pour tous, alliant influences orientales et occidentales. Une nouvelle politique culturelle où la place sera aussi donnée aux intervenants du monde de l’art et de ses spécialistes avec l’intégration dans le projet d’un auditorium, d’une bibliothèque, d’un amphithéâtre pouvant accueillir jusqu’à 1500 spectateurs mais aussi de résidences d’artistes et d’ateliers enfants.

Le KMoMA, qui s’installera dans la nouvelle ville de Rajarhat, tout de près de Kolkata, représente pour le pays le plus grand projet architectural depuis les années 50, à savoir la construction de  la cité de Chandigarth par Le Corbusier. Fort à parier désormais que Kolkata saura reprendre assez rapidement son rayonnement culturel !

Les filles assurent dans les Anges du Pêché au théâtre Alizée
Venez vous mettre au vert au festival We Love Green
Justine Hallard

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *