Arts

Au Muséum, voyez la vie en grand !

Au Muséum, voyez la vie en grand !

21 octobre 2012 | PAR Avela Guilloux

Si votre enfant se passionne pour les dinosaures, n’hésitez pas et emmenez-le vite découvrir la nouvelle exposition du Muséum National d’Histoire Naturelle,  » Dinosaures, la vie en grand ! »

Dès l’entrée de l’exposition, le ton est donné. On descend l’escalier très joliment habillé de photos de sous-bois, qui plongent les visiteurs dans une forêt , et on tombe nez à nez avec l’un des plus grands sauropodes du monde : l’Argentinosaurus. Petits et grands sont saisis par sa taille, et les questions fusent : « Mais qu’est-ce qu’il a mangé pour être aussi grand? Que de l’herbe ? Mais beaucoup alors ?  »  « Et il devait avoir un très gros ventre ? »…Patience, nous sommes là pour ça, tout va nous être expliqué.

 

 

L’exposition aborde la problématique des conséquences biologiques de la taille des animaux de manière très concrète et ludique. Elle s’articule autour  d’une maquette grandeur nature d’un Mamenchisaurus femelle de 18 ans, de 3 mètres de haut et 18 mètres de long ( soit à peu près la taille d’un semi-remorque). La bête est énorme et vraiment imposante, et même les enfants nourris aux jeux vidéos peuplés de monstres affreux sont sidérés. Sur un des côtés de l’animal, des projections vidéos montrant la section longitudinale permettent de comprendre comment les systèmes respiratoire, circulatoire et digestif lui ont permis d’atteindre cette taille. Tout autour de la maquette, des petits  » pôles » détaillent chacun de ses systèmes, avec des animations interactives très concrètes, portant chacune des éléments de comparaison à la portée des petits. Par exemple, la maquette d’un coeur de sauropode à taille réelle est accompagnée de pompes à manipuler par les visiteurs, leur permettant ainsi de comprendre la pression requise pour faire circuler le sang dans un aussi grand corps. Un peu plus loin, le nid de bébés sauropodes est entouré de répliques d’oeufs d’autres animaux disparus, afin que les visiteurs puissent les comparer. Les enfants courent partout, découvrent, apprennent, s’amusent de ces comparaisons toujours ludiques, ou de ces équations permettant, par exemple, de découvrir le poids du dinosaure selon la longueur de son fémur. On peut toucher à tout, on peut tout voir quelle que soit sa taille,  on manipule et on s’émerveille.

La deuxième partie de l’exposition propose de découvrir l’un des plus riches gisements à dinosaures de France : le site d’Angeac, en Charente. Elle s’articule autour d’une pièce phare : le moulage d’un grand fémur. Celui-ci est accompagné de photos des fouilles, d’ossements découverts lors de ces fouilles, d’extraits de l’émission  » C’est pas sorcier » consacrée à la campagne de fouilles en 2011…et surtout d’une reconstitution d’un chantier de fouilles qui permet aux enfants de s’initier à la méthode des paléontologues. Allez, on retrousse ses manches, et on creuse à la recherche des ossements ! Toute la méthode est expliquée pas à pas par un intervenant.

 


Les enfants sont ravis, on répond à toutes leurs questions sur les dinosaures de manière précise mais accessible. Les parents ne sont pas en reste, car le contenu scientifique de l’exposition est vraiment passionnant.

Le Muséum montre encore une fois qu’il est un lieu parfait pour une vraie sortie familiale, qui mêle apprentissage et amusement. Et si vous voulez en profiter pour initier vos enfants à l’art contemporain, partez à la recherche des installations de la FIAC Hors les murs, disséminées dans la Grande Galerie. Elles font preuve de beaucoup d’humour, et amènent les petits à se poser d’autres questions sur le rapport de l’Homme avec la nature. Une sortie à programmer si vous restez à Paris pendant ces pluvieuses vacances de la Toussaint !

Le gigantisme acerbe de Wang Qingsong, aux éditions Thircuir…
L’Art du divertissement de Jan Lauwers – La rose des vents, Villeneuve d’Ascq
Avela Guilloux

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *