Architecture
Le monumental Bouquet de Fleurs d’Andrea Salvetti exposé place de l’Odéon

Le monumental Bouquet de Fleurs d’Andrea Salvetti exposé place de l’Odéon

08 novembre 2011 | PAR Liane Masson

A la suite de sa première exposition monographique à la Galerie Avant-Scène en mai 2011, l’architecte et sculpteur italien Andrea Salvetti est de retour à Paris pour exposer place de l’Odéon, au pied du théâtre de l’Europe, son installation monumentale Bouquet de Fleurs. Une oeuvre à découvrir jusqu’au 10 décembre 2011.

Andrea Salvetti vit au plus près de la nature et de ce qu’elle nous donne à vivre. Il ne fait pas un travail de designer, dans le sens où faire un dessin, un plan, ne lui suffit pas. Il a besoin de réaliser lui-même son projet, depuis l’idée jusqu’à son aboutissement ; l’expérimenter et le modifier en cours d’élaboration ; sélectionner un matériau et une technique, capables de seconder la forme et ses valeurs expressives. A travers une démarche personnelle et singulière, Andrea Salvetti fait se rencontrer sculpture et design pour aboutir à une synthèse harmonieuse et nous ouvre un univers où se retrouvent la poésie de la sculpture et le fonctionnel, la tradition et l’innovation, la nature et la culture.

Andrea Salvetti est né en Toscane, en 1967. Après des études d’architecture et un début de carrière en agence, il se rend vite compte que cette activité est trop conceptuelle et qu’il a besoin d’être en contact direct avec la matière. En 1993, il installe son atelier sur les collines, aux alentours de Lucca, et commence en solitaire une activité d’artiste-artisan. En 1996, il expose un ensemble de sculptures-meubles, en fonte d’aluminium Monozoo. En 1999, il participe à la 48ème Biennale de Venise, pavillon italien, où il présente un projet sur la relation entre Art et Gastronomie. Les expositions se suivent, dans galeries et musées. A partir de 2007, il est présent au Design Miami Basel. En 2010, il participe à la Triennale de Milan et y installe son Bouquet de Fleurs (Mazzolin di fiori), que l’on peut admirer à présent à Paris, place de l’Odéon.

Composée de milliers de fleurs en métal, cette coupole aux dimensions exceptionnelles (5m de diamètre pour 4m de haut), aux reflets bleus et gris, incarne le lien substantiel qui unit l’artiste à la nature. Ainsi l’image du bouquet de fleurs se projette-t-elle en trois dimensions place de l’Odéon, exposée aux yeux de tous, dans un élan créatif fantaisiste et généreux.

Sources : www.avantscene.fr

Le Clézio : « Les musées sont des mondes »
Les sorties ciné de la semaine du 9 novembre
Liane Masson

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *