Actu
Une 2ème Miss Nord-Pas-De-Calais comme Miss France

Une 2ème Miss Nord-Pas-De-Calais comme Miss France

22 décembre 2015 | PAR Pauline L'Huillier

Le Zénith de Lille était plein, ce samedi 19 décembre, pour l’élection de miss France 2016. La soirée se tenait sur les terres de Camille Cerf, miss France 2015, qui a tendu sa couronne à la Nordiste Iris Mittenaere. Ce sacre n’a pourtant pas fait que des heureux…

Quoi de mieux que d’être sacrée Miss France dans sa ville natale ? Iris Mittenaere, 22 ans, Miss Nord-Pas-de-Calais, a été élue samedi soir à Lille. C’est un doublé historique car c’est déjà Miss Nord, représentée par Camille Cerf, qui avait été élue Miss France l’année dernière. Avant Camille Cerf, Miss France 2015 donc, il n’y avait jamais eu de Miss Nord-Pas-de-Calais. Iris Mittenaere est une jeune étudiante en chirurgie-dentaire de 22 ans, originaire de Steenvoorde, entre Lille et Dunkerque. Ses dauphines sont miss Martinique, miss Tahiti, miss Provence et miss Réunion.Comme chaque année, cette élection a encore fait de nombreuses polémiques, et plus particulièrement sur la toile.

Tandis que dimanche, la française Flora Coquerel, arborant une robe en hommage aux victimes des attentats de Paris, se plaçait dans le Top 5 de Miss Univers; comme chaque année, l’élection Miss France a encore fait jaser, et plus particulièrement sur la toile. Sur Insta­gram, Miss Marti­nique a féli­cité Iris Mitte­naere après son sacre. Cette dernière lui a répondu qu’elle méri­tait elle aussi de gagner. C’est Gilles Verdez, le chro­niqueur de Touche pas à mon poste, qui a lancé la polé­mique après avoir vu le sacre d’Iris Mitte­naere. Il a affirmé sur son compte Twitter qu’il valait mieux « être blanche que belle » pour décrocher la couronne. Suite à ce tweet coup de gueule, Flora Coquerel elle-même Miss France 2013 et métisse, a répondu à Gilles Verdez : « Belle c’est à chacun d’en juger, mais il est certain que je ne suis pas blanche. #MissFrance ».

 

 

 Visuels : ©twitter

Agenda Classique de la semaine du 21 décembre
[Réédition] L’usure du temps, l’enfer du couple par Alan Parker
Pauline L'Huillier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *