Actu
« Sissi City » : la nouvelle capitale pharaonique sort du sable en Egypte

« Sissi City » : la nouvelle capitale pharaonique sort du sable en Egypte

24 novembre 2021 | PAR Elise Murat

Très vite après sa prise pouvoir en Egypte, Abdel Fattah al-Sissi lance la construction de Al Masa, une nouvelle capitale administrative aux airs d’un Dubaï Egyptien.  Signifiant « le diamant » en arabe, Al masa porte bien son nom,  censée être plus fonctionnelle propre et luxueuse que le Caire, le joyau du président sera aussi très cher et inaccessible pour une grande partie du pays. 

“Al Masa”, la nouvelle capitale d’Egypte ?

Hors des dunes à 50 km du centre du Caire est en train de s’ériger l’un des projets architecturaux les plus déments d’Afrique. Palais des congrès rococo, gratte-ciels imitation Dubaï de 1000 mètres de haut, opéra majestueux : le président Abdel Fattah al-Sissi assoit son pouvoir avec le projet colossal d’une nouvelle capitale faisant 7 fois la taille de Paris. « La nouvelle capitale administrative » est « le plus grand projet de l’Etat », indique à l’AFP Khaled al-Husseini, porte-parole de l’entreprise publique chargée de sa construction. A l’origine de ce projet ambitieux, une soit-disant la réponse à un problème de surpopulation dans la ville engorgée du Caire. Dans le pays ou la population augmente de deux millions chaque année, l’enjeu urbain est réel. Cependant, les experts interrogent la validité du projet dans une Egypte et ou près d’un tiers de la population est en dessous du seuil de pauvreté, qui ne pourra pas manifestement pas s’offrir une place dans cet eldorado ou les logements avoisinent en moyenne les cent-mille euros.

La folie des grandeurs

Destiné aux plus riches et une supposée “classe-moyenne”, la ville « d’Al Masa”, c’est près de 200 000 ouvriers qui s’affairent quotidiennement, quarante-cinq milliards de dollars déjà dépensés, et déjà l’érection de la gigantesque mosquée Al-Fattah Al-Alim, ayant une capacité de 12 000 fidèles, accompagnée de la plus imposante cathédrale copte du Moyen-Orient : The Nativity of Christ. En plus des quartiers résidentiels luxueux et ces monuments religieux, le maréchal président Sissi va surtout déplacer l’administration du pays à Al Masa, ou il a prévu entre autre de construire un nouveau palais présidentiel qui devrait faire huit fois la taille de la Maison-Blanche ainsi que le Parlement, qui sera affûté d’une coupole de 64 mètres de haut, donnant sur une esplanade bordée de deux alignements de sphinx flambants neuf, évoquant l’allée de Karnak à Louxor. Niveau culture, il est prévu que la ville abrite “ la cité des arts et de la culture” qui comptera un immense opéra, un hub de création artistique, deux théâtres et le musée des capitales Égyptiennes. L’inauguration de la ville était prévue pour le 30 juin 2021, cependant celle ci à du être repoussée, notamment à cause de retards causés par le Covid-19.  Créer une nouvelle capitale high tech aura t il un vrai impact sur la modernisation d’un pays ou l’analphabétisme touche une personne sur trois ? Il faudra attendre encore un peu pour voir le dénouement de ce pari pharaonique.

Visuel : google maps

Aujourd’hui musiques (3) à Perpignan, clôture au carrefour des genres
La Grèce continue de mettre Londres sous pression pour la restitution des marbres du Parthénon
Elise Murat

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture