Classique
Aujourd’hui musiques (3) à Perpignan, clôture au carrefour des genres

Aujourd’hui musiques (3) à Perpignan, clôture au carrefour des genres

24 novembre 2021 | PAR Gilles Charlassier

Tandis que la performance Birds, winds and dreams d’Alexandre Vert et Thomas Penanguer prend le parti de l’installation, Métal mémoire de Philippe Foch invite à un voyage où la matière percussive rencontre l’électroacoustique et les halos visuels.

[rating=4]

En prenant le tournant de la création sonore et visuelle, et des ressources des technologies multimédias, Aujourd’hui musiques contribue à élargir le champ – et l’audience – de la musique dite contemporaine. L’édition 2021, qui reprend, pour l’essentiel, ce qui avait été prévu pour 2020, et que la pandémie a interdit de présenter devant des spectateurs, illustre ce tropisme et cette tendance – et des programmes aussi variés qu’Aquaserge, le soir d’ouverture, ou Birds, winds and dreams, pendant le week-end suivant, constituent des exemples d’explorations par-delà les clivages entre les genres et les répertoires, permettant alors la rencontre de publics qui fréquentent usuellement des lieux différents. Si la technique et le contenu musicaux se trouvent parfois subordonnés à d’autres paramètres multimédias, ils peuvent également rester la colonne vertébrale de l’inspiration, ainsi que les deux créations du dimanche de clôture en témoignent. En première partie de soirée, on retrouve Alex Augé, entendu sous la verrière lors de l’ouverture le 12 novembre avec Solipsie #5, pour le numéro suivant, Solipsie #6. Ce solo de saxophones, basse électrique et dispositif électroacoustique, comme le précédent, déroule un canevas quasi hypnotique et généreux, qui aurait cependant à être un peu mieux calibré, pour que l’approche du début du spectacle ne perturbe pas la fin de l’écoute.

Dans la salle du Carré, Philippe Foch – qui avait écrit la musique de [?aklin] Jacqueline, création d’Olivier Martin-Salvan à partir d’écrits d’art brut, donnée mardi dans cette même salle – propose, avec Métal mémoire, une installation-performance qui se distingue par un travail sur la matière sonore, avec la réalisation d’un instrument original composé d’un ensemble de lames et de plaques de métal (cuivre, étain ou acier) suspendues verticalement à la manière d’un clavier, conçues pour être touchées ou effleurées de diverses manières afin d’exhaler des résonances des plus ténues aux plus graves. Ce chatoiement percussif original subit des traitements électroniques et se fait également le réceptacle de projections évanescentes, au diapason de la matière du métal et distillant des ombres et des lumières suggestives, évoquant les cycles et les éléments de la nature. Au-delà de l’aspect technique et performatif, Métal mémoire invite à une narration fluide et décantée, comme en apesanteur, sans pour autant renoncer à la définition d’une évolution perceptible de la temporalité dramaturgique. L’inventivité n’est pas seulement hors des limites des formes traditionnelles de la scène. Mentionnons enfin les quelques installations proposées tout au long du festival, et dont la diversité et le contenu ont été affectés par la crise sanitaire. Si le numéro autour de la timbale dans le foyer panoramique s’inscrit dans une dynamique pleinement musicale et pédagogique, tout en permettant aux visiteurs de découvrir une vue spectaculaire au septième étage, Cyclic et La maison sensible, dans le Studio, ne dépassent guère l’ambition du bien-être et du ludique, à rebours de propositions qui, les années passées, interrogeaient de manière plus créative notre rapport au numérique.

Gilles Charlassier

Festival Aujourd’hui musiques, journée du 21 novembre 2021

©Festival Aujourd’hui musiques

Aujourd’hui musiques (2) à Perpignan sous le signe des installations sonores et visuelles
« Sissi City » : la nouvelle capitale pharaonique sort du sable en Egypte
Gilles Charlassier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture