Politique culturelle
Un plan social caché au Printemps

Un plan social caché au Printemps

25 avril 2013 | PAR Marie Boëda

Une nouvelle politique au Printemps. La vente de l’enseigne à un groupe d’investisseurs qataris (pour une valeur d’1,6 milliards €) permettrait, selon une enquête de Médiapart, de réorganiser le centre commercial en une entreprise très lucrative attirant encore plus les touristes fortunés.

Printemps_-899Le Printemps pourrait bien devenir un nouveau centre commercial de luxe qui louerait ses emplacements à des marques de luxe pour un prix pharaonique. Pour ce faire,  certains rayons seront supprimés comme celui des enfants ou du bain. Des salariés de tous les niveaux devraient être licenciés, en tout 226 postes supprimés. A quoi bon s’empêtrer de salariés lorsque le Printemps a vocation à aller vers la concession ? Des intérimaires seront embauchés suivant les périodes, ça tombe bien ils sont moins protégés que les salariés fixes. Un objectif à atteindre est fixé, d’ici 2019, le chiffre d’affaires devrait doubler.

Le Qatar possède énormément de parts dans les entreprises française (Total, Vinci, EADS, Lagardère, Veolia) pour une somme de 6 milliards d’euros. Pas étonnant si l’on en croit reuters qui affirme que les émirs qataris passent leurs vacances en France depuis les années 70 et fréquentent de plus en plus les personnalités politiques et sportives du pays.

Visuel (c) : Mossot.

L’émission de dating d’Eva Longoria annulée par NBC
Autour de Boris Vian : Tout ce qu’il faut voir ou faire à l’occasion de la sortie du film « L’écume des jours »
Marie Boëda

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture