Politique culturelle

Le 68e Festival d’Avignon ouvre fermé

Le 68e Festival d’Avignon ouvre fermé

04 juillet 2014 | PAR Amelie Blaustein Niddam

C’est par une grève que le 68ème Festival d’Avignon commence aujourd’hui.

SidebarDepuis le 4 juin, les intermittents du spectacle sont en grève, dans un premier temps pour empêcher la réforme de l’assurance chômage qui vient paupériser leur statut en imposant des jours de carence avant paiement et en ne revenant pas sur le ratio nombre d’heures/temps de travail nécessaire à obtenir le statut d’intermittent.

Un mois plus tard, nous voici le 4 juillet. Le préavis de grève des salariés du Festival d’Avignon est valable aujourd’hui. Sur 353 votants, 204 se sont exprimés pour la grève, 144 contre, et 5 votes blancs mais ces derniers ont voté mardi le maintien du festival à 80%. Ici, il s’agit d’une opération coup de poing mais pas uniquement symbolique. Olivier Py, le patron du Festival le rappelle et le martèle : un spectacle annulé coûte cher. 29000 euros estimés pour ce soir.

Ce soir deux spectacles, deux Premières sont annulés : Le Prince de Hombourg dans la Cour d’Honneur et au Lycée Saint Joseph Coup Fatal de Serge Kakudji.

Les remboursements et les reports sont possibles dès 15h demain. Le Prince de Hambourg sera retransmis à 22h sur France 2 ce soir. Fait du sort  l’orage menaçant, les diffusion au MUCEM et Place des Corps Saints ( Avignon) prévue en même temps sont annulées. Il est fort à parier que les spectacles dont le personnel est en grève soit simplement interdit de jouer à cause du ciel.

Pour suivre le dossier « Grève des Intermittents » c’est ici, et celui sur le « Festival d’Avignon » là..

« Président Platini », l’enquête
La recette de Claude : soupe de kiwis aux fraises
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *