Politique culturelle
La parité pour la direction du Louvre Abu Dhabi !

La parité pour la direction du Louvre Abu Dhabi !

24 octobre 2016 | PAR Magali Sautreuil

La direction du Louvre Abu Dhabi a été confiée au français Manuel Rabaté et à l’émiratie Hissa Al Dhaheri, aux postes respectifs de directeur et de directrice-adjointe. La gouvernance de cette future antenne du Louvre respecte la parité à la fois entre homme et femme, mais aussi entre la France et les Émirats arabes unis.

Manuel Rabaté n’est pas un inconnu. Il a commencé sa carrière à l’auditorium du Louvre en tant que directeur adjoint, où il s’occupait, entre d’autres, de la création de nouveaux programmes autour des arts de l’Islam. Il y resta de 2002 à 2005, avant de rejoindre en 2008 l’agence France-Muséums, qui était en charge de l’ouverture du Louvre Abu Dhabi. Il y exerce d’abord les fonctions de secrétaire général, puis de directeur général à partir de 2013. Sa nomination à la direction du Louvre Abu Dhabi n’est donc pas le fruit du hasard, puisque Manuel Rabaté a suivi le projet depuis ses balbutiements. Diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris et de HEC, l’École des hautes études commerciales, on peut lui faire confiance en ce qui concerne la gestion de cette grande administration culturelle qu’est le Louvre, en espérant que le développement commercial du Louvre Abu Dhabi ne nuise ni à la recherche ni à la transmission des collections, mais soit au service de ces dernières.

Quant à Hissa Al Dhaheri, elle aussi faisait déjà partie des équipes du projet, dont elle assurait la direction pour le compte de l’autorité abudhabienne pour la culture et le tourisme. Titulaire d’un diplôme en études internationales de l’université Zayed d’Abu Dhabi et d’un master spécialisé sur la région du Golfe de l’université d’Exeter (Angleterre), elle a une bonne connaissance du terrain. Son ancien métier d’enseignante l’aidera peut-être aussi à avoir une approche plus humaniste et plus soucieuse de la compréhension des collections par le public.

« Ensemble, ces deux professionnels reconnus mettront toute leur expérience au service de ce projet ambitieux qu’ils ont accompagné depuis ses débuts », a déclaré Audrey Azoulay, la ministre française de la Culture et de la Communication. Reste à voir dans les faits ce que donnera ce tandem à la tête de cette nouvelle antenne du Louvre. C’est une lourde tâche qui repose sur leurs épaules car il s’agit de diriger ce qui deviendra le « musée universel du monde arabe ». Dessiné par l’architecte Jean Nouvel, il devrait ouvrir ses portes au public courant 2017, sur l’île Saadiyat, à Abu Dhabi. Qui vivra verra !

[Interview] Benjamin Francis Leftwich « J’ai une relation très viscérale avec la musique »
Anne de Vandière ouvre les mains des tribus du monde au Musée de l’homme
Magali Sautreuil
Formée à l'École du Louvre, j'éprouve un amour sans bornes pour le patrimoine culturel. Curieuse de nature et véritable "touche-à-tout", je suis une passionnée qui aimerait embrasser toutes les sphères de la connaissance et toutes les facettes de la Culture. Malgré mon hyperactivité, je n'aurais jamais assez d'une vie pour tout connaître, mais je souhaite néanmoins partager mes découvertes avec vous !

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *