Politique culturelle
Frédéric Mitterrand se déclare pour le mariage gay : retour sur un débat politique sensible

Frédéric Mitterrand se déclare pour le mariage gay : retour sur un débat politique sensible

30 novembre 2011 | PAR Liane Masson

Le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, a déclaré mardi qu’il était favorable au mariage homosexuel, replaçant ainsi ce sujet ultra-sensible au coeur du débat politique français. L’occasion de se pencher à nouveau sur les différents points de vue des candidats à la présidentielle concernant la question du mariage gay.

 

 

Mardi dernier, Frédéric Mitterrand, qui n’a jamais caché son homosexualité (évoquée explicitement dans plusieurs de ses ouvrages), s’est déclaré favorable au mariage gay. « Je suis pour. Même Alain Juppé est pour. Tout le monde est pour. » , a-t-il affirmé à l’émission Public Sénat/AFP/La Preuve par trois.

Pourtant, une partie importante de la majorité UMP s’oppose au mariage homosexuel, parfois avec virulence.

La présidente du Parti chrétien-démocrate (PCD) et candidate à l’élection présidentielle Christine Boutin a condamné, au début du mois de novembre, la célébration d’un mariage homosexuel, qu’elle a qualifiée d' »acte hors la loi » et de « provocation ». « Le mariage est un fondement de notre société. Il est le point de départ de la construction de la famille, cellule qui structure la société et son développement », écrivait à ce moment-là Christine Boutin dans un communiqué. « Malmener cette institution par la célébration d’un mariage entre deux personnes du même sexe, même si cette union n’a aucune valeur juridique, met en danger un pilier essentiel de notre modèle sociétal, dans un monde déjà déboussolé qui a besoin plus que jamais de repères stables », poursuivait-elle.

Une position radicale, que Madame Boutin n’est malheureusement pas la seule à tenir. En juin dernier, Christian Vanneste, particulièrement hostile au mariage homosexuel, avait déjà exprimé violemment son rejet sur la question : « Je ne vois pas en quoi l’Assemblée nationale doit s’intéresser à une aberration anthropologique », avait-il osé déclarer. Le député de Paris Patrick Bloche, membre du Parti Socialiste et auteur de la proposition de loi pour ouvrir le mariage aux personnes de même sexe, avait répondu en condamnant totalement les propos de Mr Vanneste.

Mais Frédéric Mitterrand, prend quant à lui plus de pincettes : « Je ne veux pas diaboliser M. Vanneste », a-t-il précisé au sujet du député UMP. S’il s’est déclaré « pour », il a cependant nuancé son engagement en faveur de la cause gay : « En même temps, ce désir de se marier à tout prix, je ne le partage pas ».

Roselyne Bachelot (UMP) a de son côté affirmé une position plus franche. La ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, qui a toujours revendiqué être favorable au mariage des homosexuels et à l’adoption d’enfants par les couples homosexuels, s’était d’ailleurs attirée les foudres de l’UMP en mars dernier, alors qu’elle avait tenu un discours en ce sens à l’Assemblée Nationale. Répondant aux attaques de ses confrères, elle persistait, et se disait malgré tout « confiante » sur l’autorisation, à terme, du mariage homosexuel : « de toute façon, cela se fera », c’est une « question de mois, d’années ».

A ce jour, déjà dix pays ont légalisé le mariage homosexuel : les Pays-Bas (2000), la Belgique (2003), l’Espagne (2005), le Canada (2005), l’Afrique du Sud (2006), la Norvège (2008), la Suède (2009), le Portugal (2010), l’Islande (2010) et l’Argentine (2010), auxquels s’ajoutent six États des États-Unis (Massachusetts, Connecticut, Iowa, New Hampshire, Vermont, New York), ainsi que les villes de Washington, D.C. et Mexico. La France pourra-t-elle prochainement ajouter son nom à la liste ? L’avenir nous le dira…

 

 

 

 

Fidelio Production lance la carte de visite vidéo.
Braderie de la mode
Liane Masson

4 thoughts on “Frédéric Mitterrand se déclare pour le mariage gay : retour sur un débat politique sensible”

Commentaire(s)

  • Maurice Roberge

    Pourquoi supprimez-vous mes commentaires ?

    Où se trouve votre liberté de presse et d’expression ?

    À Toutelaculture.com vous êtes prisonniers de la pensée unique.

    décembre 2, 2011 at 8 h 40 min
  • Amelie Blaustein Niddam

    Cher Monsieur,
    Les commentaires sont modérés selon la règle suivante :
    tout commentaire à caractère raciste, antisémite, homophobe ou misogyne est effacé.
    Toute attaque et insulte envers un journaliste est aussi prise en compte.
    L’homosexualité, depuis 1981 n’est plus un délit. Particulièrement votre commentaire évoquait quelque chose de contre naturel. Hors, depuis le 12 juin 1981, le ministère de la Santé n’accepte plus de prendre en compte l’homosexualité dans la liste des maladies mentales de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé).

    décembre 2, 2011 at 9 h 31 min

Comments are closed.