Politique culturelle
Bar Palestine : Street Workout dans les ruines de Gaza

Bar Palestine : Street Workout dans les ruines de Gaza

06 août 2015 | PAR Hakim Akcha

Au milieu des décombres de la plus grande ville de Palestine, Gaza, il est possible de distinguer des silhouettes se fondre parmi les gravats. Le groupe de Street Workout, Bar Palestine utilisent les ruines de la ville pour leurs sessions sportives. Une manière de ramener la vie dans Gaza.

 

Mercredi 5 aoutl, l’AFP diffusait la photo d’un groupe de jeunes hommes s’adonnant au Street Workout dans ce qui semble être les ruines de la ville de Gaza.

De New-York à Paris, les amateurs de sensations fortes et de musculation s’adonnent à une nouvelle mode de plus en plus présentes dans nos mégalopoles occidentales, le Street Workout. Cet exercice consiste à prendre tout objet qui se trouve devant soi pour un objet de musculation. Escaliers, balançoire, poubelles, et parcs pour enfants deviennent dès lors des terrains d’entrainement. La discipline, très stricte, amène ainsi ses pratiquants à tenir des postures complexes et demandant un effort et une concentration conséquents.

Le groupe Bar Palestine réunit, depuis quelques années déjà, quatre jeunes Palestiniens désireux de se muscler en s’amusant. La pratique pourrait ressembler à de la profanation mais c’est pourtant une ré-appropriation totale de la ville, même en ruine, que symbolise ses jeunes hommes. Lorsque certains font leur footing dans le sublime Hyde Park d’autres figurent dans un paysage désenchanté avec des poteaux électriques qui ne relient plus rien. Une manière pour les quatre jeunes hommes de montrer que les ruines ne sont que des bâtiments et de prouver que la vie persiste à Gaza.

Visuel : © Photos de profil et de couverture des Bar Palestine.
La presse au prisme des chartes des grandes marques
« Ce cœur changeant », un roman historique moderne, par Agnès Desarthe
Hakim Akcha

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *