Medias

La presse au prisme des chartes des grandes marques

La presse au prisme des chartes des grandes marques

06 août 2015 | PAR Hakim Akcha

Dans son numéro du mercredi 5 Août, le Canard enchaîné révélait la charte qui doit être signée par tous corps de presse présentant des publicités de la marque Apple.

Le célèbre journal satyrique français révélait les méthodes et la charte qu’Apple présente aux journaux et magazines français qui désirent vendre une page de publicité à la société américaine. La charte semble être « extrêmement précise » et interdirait tous les titres trop dramatiques concernant les conflits armés, le sexe ou la drogue pour ne citer que ces quelques exemples. Ainsi tous les propos qui pourraient nuire à la marque se retrouvent prohibés. Toujours d’après des sources anonymes du Canard enchaîné, les corps de presse qui ne respecteraient pas cette obligation devrait rédiger une lettre d’excuse à l’intention de la société de Tim Cook. En outre, l’organisme en question devrait publier de nouveau la publicité et ce gratuitement en respectant à la lettre les règles de la charte.

Même si une telle charte représente une volonté main mise douteuse sur la ligne éditoriale de certains médias d’Apple, la firme a au moins l’audace de l’écrire noir sur blanc. En parallèle, la société américaine ne semble pas être la seule à user de ce genre de méthodes pour profiter d’un secteur profondément atteint par la crise économique, notamment en France. En début d’année 2008, lorsque l’affaire Kerviel retentissait partout en France, la Société Générale aurait interdit à chacun de ses journaux partenaires de publier la version des faits de Jérôme Kerviel, le réduisant ainsi au silence. D’autre part, en 2013 Free, en la personne de son directeur Xavier Niel, empêchait les journaux de publier les attaques que proféraient certains concurrents envers son entreprise. Plus récemment, le journal Humanoïde voyait sa une, présentant une parodie du logo d’Apple, censurée par les kiosques de la firme Mediakiosk qui tient Apple comme l’un de ses plus précieux clients. 

C’est une nouvelle vision, pour le moins particulière, de la liberté de la presse et de la liberté d’information que semble entretenir les grandes firmes, entreprises et sociétés d’aujourd’hui. Usant de leurs avantages financiers face à un secteur en crise, les grandes marques et les grands noms pourraient contrôler l’ensemble de l’information française voire mondiale. Ces chartes relancent les inquiétudes de nombreux partisans de la Liberté de la Presse, comme le Canard Enchaîné, face à la colonisation des plus grandes marques dans les organismes de presse du monde entier.

Visuel : © Logo officiel d’Apple.

Stories, un nouvel album prometteur pour Avicii
Bar Palestine : Street Workout dans les ruines de Gaza
Hakim Akcha

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *