Medias

L’Europe fait disparaitre les frontières téléphoniques le 15 juin

L’Europe fait disparaitre les frontières téléphoniques le 15 juin

15 mai 2017 | PAR Nathan Sportiello

Finie l’angoisse du hors forfait au retour des vacances. Le 15 juin, les frais d’itinérances disparaîtront au sein de l’Union Européenne. Oui, oui, vous pourrez appeler, envoyer des sms et naviguer sur internet comme si vous étiez en France, sans facturation exorbitante. En revanche, en Suisse, la mesure ne s’appliquera pas…

« Ça va me coûter un bras ! » La phrase répétée par vous ou vos amis en dégainant le portable pour écrire un sms, passer un appel ou naviguer sur internet pendant vos vacances à l’étranger disparaîtra de vos bouches le 15 juin. Et c’est une révolution. La Commission Européenne a décidé d’harmoniser les offres, permettant ainsi aux utilisateurs d’utiliser leurs forfaits comme s’ils étaient dans leur pays d’origine. Exemple : vous avez un forfait de 10 gigas d’internet sur votre mobile ? Et bien si vous utiliser votre téléphone n’importe où en Europe, votre data sera décomptée de votre offre française. Pareil pour les appels, ou les sms/mms. Plus besoin donc, d’éteindre frénétiquement son smartphone dès que l’on passe une frontière, par peur de devoir payer des frais supplémentaires. En revanche, la Suisse de bénéficiera pas de ces avantages : les frais d’itinérance ont rapporté 365,9 millions de francs aux opérateurs suisses en 2015…

Une première tentative manquée en 2015

Actuellement, chaque pays membre a ses opérateurs, ses forfaits, et même lorsqu’un opérateur est présent dans plusieurs pays, il n’y propose pas les mêmes offres, obligeant souvent l’abonné a payer un surplus lors de voyages à l’étranger.

L’abolition totale des frais d’itinérance avait été promise en juin 2015, avant d’être reportée par un premier texte supposé encadrer sa mise en oeuvre. Cette fois, son instauration a été confirmée.

Ne pas dépasser son forfait lors de son voyage à l’étranger !

Certains petits malins se diront : « Et si je prenais un forfait dans un pays où cela ne coûte presque rien, comme ça je pourrai quand même appeler en France, vers toute l’Europe ». Impossible. Les opérateurs seront en droit de vous demander une preuve de votre lieu de résidence, afin d’éviter l’exil téléphonique, pour payer son forfait moins cher dans un autre pays de l’UE.

Attention toutefois à ne pas dépasser votre forfait lorsque vous êtes à l’étranger. En cas de dépassement des volumes inscrits dans votre contrat en itinérance, des frais supplémentaires seront facturés aux consommateurs dans la limite de : 3,2 centimes par minute pour les appels, 1 centime par sms et 7,7 euros par gigaoctet supplémentaires pour la data.

Et le streaming ?

A partir de 2018, les Européens qui possèdent un abonnement payant à des services de vidéo à la demande ou de musique comme Netflix, Spotify ou Deezer, devraient pouvoir bénéficier de leur abonnement dans toute l’Union sans blocage géographique. Concrètement, un Français bénéficiant d’un compte Netflix, par exemple, pourra visionner les vidéos de son choix dans n’importe quel pays.

Visuel : ©Goodfreephotos

Agnès Obel en concert – Une fille en format philharmonique
Edouard Philippe est nommé Premier Ministre
Nathan Sportiello

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *