Actu

Les spectacles vivants de la huitième semaine de confinement

Les spectacles vivants de la huitième semaine de confinement

04 mai 2020 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Le spectacle vivant restera confiné après le 11 mai, jusqu’à quand ? On en sera plus mercredi. Mais alors, une question pointe le bout de son nez :comment allons-nous nommer cet séquence ? 

On commence avec un « jeune public ». La BaZooKa offre une leçon de danse très contemporaine et fort ludique. Un tout public à partir de 6 ans à voir/revoir  d’urgence  sur le site du Paris Villette. Lien de la captation ici

Vidy Lausane propose de revoir le foutraque, délicieux et rétro 1973 de Massimo Furlan créé au Festival d’Avignon 2010. Sortez les cols pelle à tarte, c’est l’heure de …. l’eurovision!

Pour poursuivre cette sélection, on continue à remonter le temps avec un passage dans les heures de la renaissances. La chorégraphe Gaëlle Bourges a comme fil de conducteur de mettre en mouvement l’histoire de l’art dans un manifeste politique. A mon seul Désir s’empare de La Dame à la Licorne. La captation est en ligne ici. Et notre critique conquise là !

Depuis le début du confinement, nous mettons souvent en avant le son des œuvres. Cette semaine, Dominique Petitgand, dont le T2G a présenté les œuvres en 2018 et en 2019 propose une nouvelle parenthèse sonore inédite le 7 mai à partir de 16h  pendant 14 jours. La première, toujours en ligne, est à découvrir ou redécouvrir ici.

Et on finit cette sélection avec l’une des plus grandes institutions européennes ; la Schaubühne de Berlin propose l’un de ses spectacles à voir en ligne. Certains sont surtitrés en anglais. Ce soir, vous pourrez voir Megalopolis , dirigé et chorégraphié par Constanza Macras.

Visuel : Attribution 2.0 Generic (CC BY 2.0)

Idir, hommage international pour la world music
En quarantaine sensuelle : Les Confine Amant·e(s) du Verrou – 3
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *