Actu
Le Monde a son propre Watergate

Le Monde a son propre Watergate

16 octobre 2014 | PAR Fanny Bernardon

Ce mercredi, le journal Le Monde a déclaré qu’il allait ouvrir « une enquête pour espionnage et déposer une plainte pour diffamation et injure » contre le magazine Valeurs Actuelles. En effet, ce dernier fait paraître dans un article le travail précis et détaillé de deux journalistes du Monde enquêtant sur Nicolas Sarkozy. Une clairvoyance journalistique qui tient un peu trop du miracle pour ne pas être étudiée ! 

Le magazine avait dernièrement fait parler de lui pour avoir titré une de ses une « L’ayatollah », au dessus de la photographie de Najat Vallaud-Belkacem. Accusé de « racisme » par toute la sphère médiatique, Valeurs Actuelles s’était expliqué et défendu. Le journal que Les Inrocks désignent comme le « cabinet noir de la droite dure » est coutumier des titres accrocheurs, vendeurs et résolument choquants. On se souvient de « Roms – L’overdose », « Naturalisés – L’invasion qu’on cache » ou encore « La France Barbare » avec en surtitre « Toutes les 24 heures : 13 000 vols, 2 000 agressions, 200 viols. » Des unes qui alarment, qui alertent et qui font peur dans le but d’atteindre des ventes prospères. Valeurs Actuelles qui assument ses idées tranchées et droitières pratique régulièrement la polémique et l’amalgame. Les Inrocks nous révèlent que suite à une enquête menée auprès de son lectorat, Valeurs Actuelles est appelé à se positionner encore davantage. Ses lecteurs trouvaient le  journal encore trop « tiède » quant à ses opinions.

Dans le gate du Monde, on espère obtenir de plus amples explications. En effet, Gérard Davet et Fabrice Lhomme, les deux journalistes qui semblent avoir été suivis et surveillés, s’étonnent de voir ainsi leurs agendas publiés dans le détail par le journal conservateur.

Titré « Retour de Sarkozy: les rendez-vous secrets de deux journalistes du Monde », l’article paraît aujourd’hui en kiosque mais fait déjà largement polémique. Lourd d’insinuations, il suit une logique peu professionnelle qui consiste à apporter le discrédit sur les sources et le travail des journalistes du Monde. Avant cela, Valeurs Actuelles avait publié sur son site quelques délicats extraits dudit papier qui insinuent notamment que les journalistes du Monde sont aidés par le pouvoir socialiste pour enquêter sur les affaires auxquelles Nicolas Sarkozy est relié.

Le directeur du Monde, Gilles Van Kote, s’insurge contre ces « méthodes » qui « constituent une atteinte au secret de(s) sources totalement inacceptable ». Il rajoute, choqué : « Au vu de l’article de Valeurs actuelles, il apparaît maintenant que les faits et gestes de nos collaborateurs étaient surveillés et qu’ils ont été probablement suivis ».

Serions-nous donc revenus ou n’aurions-nous jamais quitté une époque bien sombre et corruptible où les libertés sont ainsi bafouées ? Le Premier Ministre Manuel Valls qui rappelle que la France est un état de droit répond dans l’hémicycle au député UMP Georges Fenech qui l’interroge sur la question. Il affirme que « les mots » et « les affaires évoquées » concernent seulement le « travail de la presse et de la justice ».

En attendant d’en savoir plus, nous sommes quand même en droit de nous interroger sur les procédés journalistiques employés par Valeurs Actuelles, sur le respect des règles ainsi que que celui dû à la personne. Un état de droit où se pratiquent ces méthodes n’aurait alors plus de droit que le nom. La justice dira.

Valls renvoie dos à dos « Le Monde » et « Valeurs… par LeNouvelObservateur

Visuel à la Une et visuels : @Captures d’écran

Le dernier automne de Marie Dubois
Les finalistes du Prix de Flore
Fanny Bernardon

One thought on “Le Monde a son propre Watergate”

Commentaire(s)

  • cornier

    Fenech ne manque pas de culot!!!!
    Lui qui a été épinglé par la cours de comptes quand celui-ci était président de la Miviludes ( mission qui lutte contre les sectes) car il disposait d’une voiture avec chauffeur, pour une simple mission ministérielle !

    Et qui est a surveillé les élections au Gabon en 1998 avec douze autres magistrats aux frais de la princesse pour faire plaisir au président et surtout que les valises d’argents soient toujours au rendez vous !!!!( voir article dans Lyon Capitale )

    octobre 17, 2014 at 15 h 36 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture